Partager

Long week-end en Israël. Le pays est en vacances où en prières. Un vrai jour férié. Banques, administrations, écoles… les israéliens sont « off ». C’est Chavouoth.

Chavouot est l’une des trois fêtes de pèlerinage du judaïsme, prescrites par la Bible, au cours de laquelle on célèbre le début de la saison de la moisson du blé et, dans la tradition rabbinique, le don de la Torah sur le mont Sinaï.

Elle a lieu au terme du décompte de l’omer, le 6e jour du mois juif de sivan (qui correspond, selon les années, aux mois de mai ou juin dans le calendrier grégorien). Elle dure deux jours en diaspora mais un seul en terre d’Israël (et dans le judaïsme réformé).

Le don de la Torah associé à Chavouot est un événement si important dans la théologie juive que le deuil est interdit en ce jour. Même l’affligé (la personne qui a perdu ses parents mais ne les a pas encore enterrés) est convié à étudier la Torah lors du tikkoun. L’interdiction de jeûner à Chavouot est également en vigueur le lendemain de la fête, même pour un jeune marié (qui devrait, selon la tradition ashkénaze, jeûner le jour de son mariage).

Partager