Partager

Un article de Jean Klein pour Israël Valley. Mme Shani Cooper, ambassadrice d’Israël au Ghana, a déclaré que son  pays avait décidé de s’associer à la Fondation Henry Djaba pour aider à former davantage de femmes pour les assemblées locales. Elle a déclaré qu’Israël qu’avec 60 années de relations inter-croisées avec le Ghana, se devait de soutenir des programmes de renforcement des capacités dans le pays dans les domaines de l’agriculture, de la santé, de la politique et de l’autonomisation des femmes.

Aussi, c’est dans les locaux de l’Ambassade d’Israël qu’a été organisé un atelier, en partenariat avec la Fondation Henry Djaba et l’Agence internationale allemande et qui a permis aux participants d’aborder des sujets tels que les stratégies de collecte de fonds, les tactiques de campagne, la communication et le lobbying, entre autres, afin de renforcer la participation effective des femmes en politique. Mme Cooper a déclaré que l’initiative  » Les femmes pour gagner les élections  » les aiderait à comprendre la politique locale, qui affecte et influence tous les aspects de la société. La fondatrice et directrice exécutive de la Fondation Henry Djaba, Mme Otiko Djaba, a expliqué qu’elle renforcerait la capacité d’un plus grand nombre de femmes à occuper des postes de direction dans leurs différentes assemblées de district.

Mme Djaba a mis les femmes au défi d’être persévérantes et de s’élever dans leur quête d’une fonction politique, ajoutant que même si elle souhaitait rester en dehors de la politique active, elle devait encourager et renforcer les capacités de nombreuses jeunes femmes à occuper des postes politiques et à contribuer à bâtir une société meilleure.

Elle a exhorté l’électorat ghanéen à voter massivement pour les femmes qui aspirent à devenir membres de leurs diverses assemblées, afin de leur permettre de s’engager dans la politique locale pour assurer tiko Djaba, incarnation de l’autonomisation des femmes – Assemblée Femme.

Source : The Chronicle & Israël Valley

 

Partager