Partager

Un article de Jean Klein pour Israël Valley. Selon un rapport de la Shoresh Institution for Socioeconomic Research, organisme non partisan affilié à l’Université de Tel Aviv, Israël a connu récemment une augmentation de l’émigration de nombre de ses citoyens les plus instruits vers les États-Unis. Ainsi, si au cours des deux décennies qui ont précédé 2016, la population d’Israël a augmenté de près d’un quart, le nombre d’Israéliens qui ont acquis la citoyenneté américaine a augmenté d’un peu plus de 30%.

Le professeur Dan Ben-David, auteur du rapport, a déclaré qu’en raison de l’inégalité des revenus, 20% de la population payait 92% de l’impôt sur le revenu d’Israël. « Invariablement, ce sont ceux qui sont les plus instruits et ceux qui ont le choix, qui partent”.Même si Israël est le seul pays juif au monde et que ses habitants y sont attachés, le monde est globalisé et les jeunes peuvent trouver leur avenir ailleurs.

Israël souffre d’une faible productivité du travail par rapport aux autres pays développés, ce qui entraîne une stagnation des salaires combinée à un coût de la vie élevé. Hors si 3 % des Israéliens travaillent dans le secteur de la haute technologie, celui-ci représente près de 40 % des exportations du pays, selon le rapport.

Ben-David a affirmé que même si les salaires en Israël étaient généralement plus bas qu’aux États-Unis, l’amélioration de facteurs tels que l’éducation et l’infrastructure pourrait suffire à inciter les gens à rester ou même à revenir

Ben-David a déclaré qu’une façon d’améliorer les conditions en Israël était d’améliorer les transports publics et d’investir dans les trains pour éliminer immédiatement la plupart des embouteillages, ce qui stimulerait immédiatement la productivité. »

Ben-David a également soutenu qu’une  » réforme structurelle majeure de l’éducation  » était nécessaire pour que les Israéliens restent et pour former les Arabes d’Israël.

Ben-David et Kimhi de l’Université hébraïque affirment que le pessimisme quant à l’avenir a joué un rôle dans l’émigration des gens et que si les Israéliens avaient le sentiment que si le pays va dans la bonne direction, ils resteraient.

Source : The MediaLine & Israël Valley

 

Partager