Partager

La précision des informations communiquées aux secours à la suite d’un accident automobile joue un rôle très important dans leur capacité à intervenir efficacement. Dans cette optique, la start-up israélienne MDGo a développé une intelligence artificielle (IA) capable d’estimer les blessures endurées par les occupants d’un véhicule après une collision. Grâce à des capteurs intégrés à la voiture, le système évalue les forces subies par les occupants et les blessures qu’elles ont pu occasionner. Dans les 7 s qui suivent l’impact, une analyse des blessures potentielles est envoyée aux secours.

Hyundai Motor vient d’annoncer un partenariat avec MDGo pour intégrer ce système à ses véhicules. Aucune date n’est encore communiquée sur l’intégration de la technologie dans des voitures de série. Il est donc trop tôt pour imaginer quel sera le premier modèle à embarquer cette intelligence artificielle, ni même sous quelle marque il sera commercialisé (Hyundai, Kia ou même Genesis).

Les prédictions de l’intelligence artificielle sont ensuite comparées aux blessures réellement subies par les occupants. Cela permet d’améliorer la précision de l’intelligence artificielle à partir de l’expérience acquise. Les données recueillies reposant sur de réels accidents, elles permettront à Hyundai d’améliorer la sécurité de ses véhicules en en sachant davantage sur la cause des blessures des occupants. Chaque accident sert donc de crash test à échelle 1.

Partager