Partager

Le chef de file Israel Beteinou, Avigdor Lieberman a annoncé qu’il comptait « pousser » le Likoud et la liste centriste Bleu Blanc à former un gouvernement d’union nationale sans les ultra-orthodoxes.

M. Lieberman avait refusé lors des dernières élections de se joindre à la coalition, assurant que son parti « empêcherait que l’Etat (d’Israël) devienne un Etat dirigé par les lois religieuses ».

M. Netanyahou l’avait accusé d’être « passé à gauche », et d’avoir délibérément fait échouer la formation de la coalition.

« Quiconque souhaite un gouvernement de droite ne doit voter que pour le Likoud dirigé par Netanyahou », ont insisté samedi soir des responsables, tandis que le parti ultra-orthodoxe Shas a répété que « Lieberman n’est plus à droite et s’aligne avec la gauche ».

De son côté, la liste Bleu Blanc, dirigé par Benny Gantz et Yaïr Lapid a regretté que M. Lieberman exprime ce souhait si tardivement.

« Si Lieberman était parvenu à cette conclusion avant de voter en faveur de la dissolution de la Knesset, il nous aurait évité des élections inutiles, mais mieux vaut tard que jamais », a déclaré un responsable.

Avigdor Lieberman a appelé les Israéliens samedi soir sur sa page Facebook à faire un choix lors des prochaines législatives le 17 septembre, entre un gouvernement régi par les lois talmudiques ou un gouvernement national et libéral.

« Notre tâche est à présent de pousser le Likoud et Bleu Blanc à former un gouvernement national libéral avec Israel Beteinou, qui reflétera la volonté de l’écrasante majorité des citoyens de l’État d’Israël », a-t-il insisté.

Source : i24News

Partager