Partager

Les compagnies aériennes tentent constamment de réduire le poids de l’équipement des avions afin de réduire les coûts de carburant.

De nombreuses entreprises suppriment maintenant les écrans personnels, estimant que la plupart des voyageurs utilisent des smartphones et des tablettes. Il est donc préférable de permettre à ces derniers de se connecter au système de divertissement en réseau et au branchement électrique.

Après avoir changé les sièges pour d’autres plus légers, allégé les bagages à main, changé les couverts jugés trop lourds et réduit la sélection de boissons, les compagnies aériennes s’attaquent à un domaine plutôt sensible : le poids des repas.

Les grandes compagnies aériennes ont commencé à changer de menu et à obliger les chefs à préparer des plats plus légers. La compagnie aérienne australienne Qantas servira des cornets de crème glacée à la place des gâteaux. Elle se débarrassera des plateaux et se contentera de placer les plats directement sur la tablette du passager.

Sur les vols courts, de nombreuses compagnies aériennes ont décidé de ne servir que des sandwichs. Au lieu de canettes ou de petites bouteilles, les boissons seront versées dans des gobelets jetables à partir de bouteilles d’un litre et demi.

Les chefs des compagnies aériennes ont été sommés de choisir des matières premières légères ou de réduire les portions. L’une des compagnies aériennes a réduit le poids de son repas de 500 à 400 grammes sur les vols longs courriers. Sur certaines des compagnies, les voyageurs sont tenus de choisir à l’avance entre plusieurs repas afin de réduire le poids des portions excédentaires et de ne faire monter à bord que ce qui a été commandé.

Les économies peuvent atteindre des millions de dollars par an.

L’industrie a reconnu le précédent établi en 1987, lorsque le directeur général d’American Airlines, Robert Crandall, avait décidé de réduire le nombre d’olives dans une salade proposée en première classe. De trois olives, ils sont passés à deux et les économies réalisées ont atteint environ 40 000 dollars, soit environ 82 000 dollars si l’on se réfère aux prix actuels.

Source : Israel HaYom

http://www1.alliancefr.com/actualites/economies-compagnies-aeriennes-vols-repas-alleges-prix-tourisme-6076514

 

Partager