Partager

Une nouvelle forme rare de criminalité est en train de balayer les campagnes israéliennes, avec des groupes de criminels volant aux agriculteurs locaux tout ce qui pousse dans leurs champs, des avocats aux pastèques .

L’idée principale derrière ces scènes de crime est d’abord de piller le bétail des fermiers et ensuite de vendre illégalement les bêtes directement aux négociants avec des bénéfices atteignant des millions de NIS.

Il y a quelques semaines, des tonnes d’avocats ont été volées près d’un kibboutz dans le nord d’Israël. Nombre de ces voleurs ont été arrêtés par des agents de la police des frontières israélienne. Cependant, grâce aux nouvelles techniques, les criminels jettent désormais leur dévolu sur les pastèques.

Selon le rapport, ces pirates agricoles ont de graves répercussions sur l’économie et le marché israéliens. Depuis l’arrestation des voleurs d’avocats, les prix de ces fruits et légumes ont augmenté et la demande de ces produits a considérablement baissé.

Ces vols affectent non seulement les moyens de subsistance de ces agriculteurs, mais portent également préjudice aux récoltes futures en raison des dommages causés aux plantations. Ces jours-ci, la police surveille d’autres fruits et légumes dont la croissance a augmenté au cours de la dernière année, afin de prévenir d’éventuelles razzias.

Ces dernières semaines, des milliers de tonnes de pastèques ont été volées dans les vergers. Les auteurs arrivent sous le couvert de la nuit avec des camionnettes et chargent tout ce qu’ils peuvent – puis vendent leur cargaison à des revendeurs à un prix inférieur à leur valeur marchande pour environ 30 NIS la pièce.

Le groupe a agi de manière méthodique, en vérifiant les heures de travail des agriculteurs, les obstacles juridiques, en identifiant les points faibles, etc. Cependant, deux habitants de Tibériade âgés d’une soixantaine d’années viennent d’être arrêtés alors qu’ils tentaient de charger une demi-tonne de pastèques, provenant d’un moshav situé près de la vallée du Jourdain.

Les voleurs ont affirmé qu’ils avaient pris les pastèques pour leur famille, et non pour les vendre, selon les déclarations de la police.

La police des frontières estime que les prochains fruits menacés par ce type de pillage seront les raisins, étant donné que les fruits ont atteint des niveaux de croissance record cette année.

« Nous présumons que dans les prochains jours, il y aura des raids de voleurs dans les vignobles de la région de Lachish et de Judée afin de voler des raisins et de gagner beaucoup d’argent. Nous nous préparons en conséquence pour contrecarrer les vols « , a conclu un agent de la police des frontières.

Source : Jpost

http://www1.alliancefr.com/actualites/les-pillards-agricoles-desequilibrent-leconomie-israelienne-6078175

 

Partager