Partager

L’avocate Aviva Silverman, fondatrice et directrice de l’Association Aviv pour les survivants de l’Holocauste, qui aide bénévolement les victimes à percevoir leurs droits, note que l’organisation appelle actuellement le public à se tourner vers les victimes de l’Holocauste pour les assister dans leurs demandes de droits. Ainsi, sept survivants de l’Holocauste sur 10 qui demandent de l’aide découvrent pour la première fois qu’ils ont des droits en Israël et dans le monde. Dans de nombreux cas, il s’agit d’avantages financiers qui peuvent améliorer leur vie et faire la différence entre une vie dans la pauvreté et une vie dans la dignité et le bien-être.  » Comme indiqué ci-dessus, les avocats et les conseillers de l’association pour les droits de l’homme offrent aux survivants de l’Holocauste une assistance personnelle et professionnelle, complètement gratuite. Il faut prendre rendez vous.

Tous les droits mis à jour en Israël et à l’étranger peuvent être trouvés sur le site de l’Association « Aviv pour les survivants de l’Holocauste » : https://www.avivshoa.co.il/

Source : Ynet

LE PLUS.

Pour les survivants de l’Holocauste citoyens israéliens, le ministère des Finances verse une allocation mensuelle d’au moins 2 375 NIS, qui peut être complétée, en fonction du pourcentage d’invalidité et du plafond de revenu. Par exemple, les personnes avec une invalidité de 25 à 39% peuvent percevoir jusqu’à 5 820 NIS mensuels. Les personnes avec une incapacité de 40% à 49% peuvent bénéficier d’une allocation de 6 352 NIS par mois et celles qui sont reconnues comme ayant une invalidité de 50% ou plus peuvent atteindre une pension mensuelle de 9 645 NIS.

Les survivants de l’Holocauste qui reçoivent des prestations supplémentaires du Ministère des finances en vertu de la loi sur l’égalité de statut et reçoivent un paiement majoré recevront un paiement réduit du Ministère des finances, car le supplément sera déduit du calcul.

Partager