Partager
Aujourd’hui, seuls les Etats-Unis et Israël semblent se partager le marché des drones militaires, particulièrement pour les clients occidentaux. Mais l’Europe peut-elle parvenir à développer une offre concurrentielle crédible ?

Le Grip (groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité) a publié une note d’analyse consacrée au marché des drones militaires.
Celle-ci étudie ainsi l’offre internationale, et plus particulièrement les fournisseurs des Etats occidentaux.
Cette étude s’intéresse particulièrement aux industries américaine et israélienne de drones militaires et sur les perspectives d’évolution pour le marché européen.
« Selon Global Market Insights, le marché devrait connaître une hausse de 12% entre 2018 et 2025, passant d’une valeur annuelle de 12,1 à 26,8 milliards USD sur la période. Les drones d’un poids compris entre 25 et 150 kg devraient à eux seuls accaparer la moitié des parts de marché », met en avant l’étude du Grip.
Face à cette croissance, quelle place l’Europe parviendra-t-elle à occuper ?
Afin de remporter des parts de marché, les acteurs européens devront probablement s’inspirer de la stratégie américaine et développer des aéronefs en coopération, comme c’est d’ores et déjà le cas avec l’eurodrone, le drone Male européen réunissant Airbus, Leonardo et Dassault Aviation.
« L’intérêt de la démarche dans le cas américain est de mettre en évidence le fait qu’en plus d’être en nombre limité, les plateformes composant le cœur de l’offre américaine en drones militaires se distinguent suffisamment par leur rayon d’action et leur poids pour n’être que peu voire pas du tout en concurrence les unes avec les autres ».

http://koide9enisrael.blogspot.com/2019/05/les-etats-unis-et-israel-se-disputent.html

Source Air & Cosmos

Partager