Partager

Le fils du Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé jeudi matin sur un tweet qu’en 2009, son père avait nommé un procureur général, étant entendu qu’il allait truquer et clore les affaires pénales contre Avigdor Liberman, chef du parti Yisrael Beytenu, à la demande de ce dernier.

Le tweet de Yair Netanyahu est arrivé au milieu d’un féroce échange de propos entre Liberman et le parti du Likud, après une impasse entre Yisrael Beytenu et les partis ultra-orthodoxes, qui a coulé les efforts du vieux Netanyahu pour former un gouvernement dans les 42 jours qui lui avaient été attribués après les élections du 9 avril. (Times of Israel) Poto: Kobi Gideon/GPO.

LE PLUS. TIMES OF ISRAEL.

En réponse au tweet du jeune Netanyahu, l’éditeur de Haaretz Amos Schocken a répondu : « Yair, le problème est probablement que ton père a choisi Yehuda Weinstein comme procureur général pour qu’il bricole et clôture les dossiers contre Liberman. »

« Voici un scoop pour vous », répliqua Yair Netanyahu. « C’était la revendication la plus importante de sa coalition [Liberman] en 2009. Il [Benjamin Netanyahu] n’avait pas le choix. »

Le dossier contre Liberman a été remis en 2009 au procureur général Menachem Mazuz peu avant la fin du mandat de ce dernier, avec une recommandation de la police de porter des accusations criminelles.

Toutefois, une fois Weinstein nommé en février 2010, le processus d’audience et les procédures connexes ont pris plus de trois ans, jusqu’à ce que Weinstein annonce en 2013 qu’il classait sans suite les affaires.

Il y a eu depuis de nombreux reportages dans les médias et de nombreuses allégations de la part d’avocats de renom selon lesquelles Weinstein avait l’intention, dès le début, de clore l’affaire et qu’il y avait peut-être eu un accord illicite entre Netanyahu et Liberman, mais ces soupçons n’ont jamais été confirmés publiquement.

Partager