Partager

Un article de Jean Klein pour Israël Valley. Le National Livestock Development Board du Sri Lanka vient de lancer un programme de valorisation de ses produits avec un investissement de 10 millions de dollars et a soumis une proposition de projet visant à solliciter l’aide d’Israël pour accroître son chiffre d’affaires et ses bénéfices. Un certain nombre de mesures ont été prises pour ajouter de la valeur aux produits à base de lait et de noix de coco.

« Nous avons commencé à ajouter de la valeur à notre production laitière afin de tirer le maximum de profit de la qualité de notre lait. Nous avons vendu le lait à l’état cru et n’avons pas pu obtenir un prix élevé dans le passé à cause de cela. Grâce aux mesures prises pour ajouter de la valeur aux produits à base de lait et de noix de coco, nous gagnerons un revenu décent « , a déclaré le président de la NLDB, le professeur H.W. Cyril.

Elle prévoit également de populariser les produits laitiers frais et d’augmenter la consommation de lait frais dans la population de la ville en mettant en place un réseau de distribution couvrant la ville de Colombo qui sera un service porte à porte. La NLDB est à la recherche d’une facilité de financement auprès d’une banque locale pour faciliter ce processus.

« Dans le cadre de notre valeur ajoutée, nous allons créer un centre de transformation de la viande à la ferme Martin, à Chilaw, avec un investissement de 18 millions de roupies. Il y aura un abattoir qui répondra aux normes européennes. La ferme de Welisara sera modernisée avec un investissement de 22 millions de roupies grâce à une technologie israélienne qui produira des yaourts à boire et des glaces.

La ferme de Polonnaruwa, qui compte 1 200 buffles, produira du caillé selon la technologie israélienne et une ligne de crédit de 10 millions de dollars US pour mécaniser le processus a été demandée à Israël..

Source : Sunday Observer & israël Valley

 

Partager