Partager

Après une proposition des deux partis au pouvoir, le Parlement allemand a adopté une motion qualifiant le mouvement BDS d’antisémite. L’AfD s’est abstenue, demandant une interdiction totale du mouvement, et Die Linke (gauche radicale) a voté contre.

Le Parlement allemand a adopté le 17 mai à une large majorité une motion condamnant le mouvement anti-israélien Boycott Desinvestissment Sanctions (BDS), qu’il juge antisémite.

Les parlementaires ont estimé que les appels de ce mouvement à boycotter d’Israël «rappellent la période le plus terrible de l’histoire allemande». Le texte, non contraignant, appelle le gouvernement à ne pas financer ou soutenir des groupes qui remettent en question le droit d’Israël à exister ou à se défendre.

« Le mode argumentaire et les méthodes du mouvement BDS sont antisémites », ont déclaré les porteurs de cette motion adoptée par le parlement allemand. Celle-ci avait toutes les chances d’être votée puisqu’elle était soumise par les plus grands partis de la chambre basse (Bundestag), l’Union chrétienne-démocrate (CDU) d’Angela Merkel et son allié bavarois CSU, ainsi que le parti social-démocrate (SPD), qui gouvernent ensemble depuis plus d’un an. Les Verts et les libéraux du FDP s’y étaient aussi joints.

«Les autocollants « Don’t buy » du mouvement BDS sur les produits israéliens évoquent inévitablement par association le mot d’ordre nazi : « N’achetez pas chez les juifs »», est-il écrit dans la motion.

Le Bundestag «condamne toutes les déclarations antisémites (…) soit-disant formulées comme une critique contre la politique israélienne mais qui sont en réalité une expression de haine envers les juifs et leur religion», souligne la motion.

Le parti de droite nationaliste Alternative pour l’Allemagne (AfD) avait lui aussi présenté une motion pour condamner BDS, mais, plus radical, il avait réclamé lui l’interdiction le mouvement. Il s’est donc abstenu.

 

https://francais.rt.com/international/62198-pour-parlement-allemand-mouvement-bds-antisemite

Partager