Partager

L’idée de planifier des usines et des parcs industriels esthétiques a été lancée par l’entrepreneur Stef Wertheimer qui, il y a plus d’une vingtaine d’années, a créé le parc industriel Tefen au sommet d’une montagne éloignée de Galilée occidentale. Les bâtiments du parc, conçus avec soin, s’intègrent dans le paysage, offrant aux employés un panorama exceptionnel ; les parties publiques comprennent des pelouses et des jardins soigneusement entretenus, ainsi que des sculptures de bon goût.

Alors que le succès de Tefen était universellement applaudi, de nombreux industriels du pays se sont interrogés sur la sagesse économique d’une telle initiative. Cependant, la demande pour une place dans la zone industrielle de Tefen était si élevée que Wertheimer a depuis créé trois autres parcs : à Tel Haï, en Haute Galilée, Carmiel en Galilée occidentale et Omer dans le Néguev. En outre, plusieurs dizaines d’autres parcs, aussi bien de technologie de pointe que pour les industries traditionnelles, ont depuis été construits sur le modèle de Tefen.

De nombreuses industries sont tellement motivées pour faire ce qu’il faut sur le plan esthétique et écologique , remarque Mme Lapin, que nous nous demandons parfois si notre concours est vraiment nécessaire. Mais même les industries les plus à la pointe du progrès soulignent qu’il reste beaucoup à faire et qu’un concours est le meilleur moyen de s’améliorer . Mme Lapin se déclare surprise par le fait qu’il n’existe pas, à sa connaissance, de concours similaires dans les autres pays.

Fondé en 1970, le Conseil pour un bel Israël a été l’un des premiers mouvements verts du pays. Le  concours de beauté dans l’industrie prend en considération toute une gamme de facteurs, depuis l’apparence extérieure et intérieure d’une usine jusqu’à l’entretien, la sécurité, l’hygiène, la propreté, l’éclairage et les jardins, en passant par des thèmes comme le recyclage et la réduction de la pollution.

Ce concours prend également en compte l’apport d’une entreprise à la société. La Compagnie d’électricité d’Israël (CEI) par exemple, participe à toutes sortes d’activités : elle aide notamment à nettoyer la rivière Hadéra qui coule à proximité de sa centrale la plus importante, ou contribue à éviter l’extinction des vautours à caroncule du Néguev. La CEI a également dressé dans tout le pays une série de sculptures aux brillantes couleurs, faites à partir de pylônes. Entre autres initiatives artistiques , citons l’éclairage original de l’usine de ciment Nesher à Ramlé, qu’on aperçoit nettement depuis l’autoroute Tel Aviv-Jérusalem, et plusieurs centaines de pingouins de taille humaine, chacun étant peint par l’un des principaux artistes du pays, commandés par Creo-Scitex, l’un des leaders mondiaux de l’impression numérique.

 

Partager