Partager

Le bouclier israélien anti-missile IronDome acquis par l’Azerbaïdjan serait inefficace contre les missiles Iskander-M dont dispose l’Arménie

Après l’agression de l’Azerbaïdjan en Artsakh en avril 2016 et la « guerre de 4 jours », l’Arménie avait acquis auprès de la Russie les redoutables missiles Iskander-M capable de défier les batteries anti-missiles et atteindre leur objectif avec une très grande précision. Des armes de destruction massive.

Aussitôt l’Azerbaïdjan avait cherché à se doter également de missiles Iskander-M. Mais la Russie qui dispose d’un partenariat stratégique avec l’Arménie avait refusé la vente de ces missiles à Bakou.
L’Azerbaïdjan s’est alors retournée vers Israël pour acquérir à près de 400 millions de dollars les batteries anti-missiles IronDome avec des centaines de missiles de défense et d’interception d’une portée de 4 à 70 km.
Mais les experts militaires sont aujourd’hui formels : les batteries de missiles du bouclier IronDome sont incapables d’arrêter les missiles Iskander-M.
L’Azerbaïdjan qui a investi des milliards de dollars dans l’achat d’armements a selon les experts militaires étrangers acquis souvent des armes inefficaces en cas de conflit.
Mais l’un des intérêts de ces transferts de fonds pour ces acquisitions à l’étranger, serait le blanchissement d’argent des proches des autorités…

Source Armenie News

Partager