Partager

Le FBI a arrêté plusieurs personnes soupçonnées d’avoir participé à la gestion de Deep Dot Web, un site Web destiné à faciliter l’accès aux sites du « dark Web ». Deep Dot Web est un site Web qui agit comme un répertoire pour les sites web fonctionnant sur le réseau d’anonymisation Tor. Bien que le site offrait des nouvelles liées au Web obscur, il offrait aussi un répertoire des sites Web obscurs, y compris les marchés qui vendent de la drogue, des armes, des logiciels malveillants, des renseignements volés, de la pédopornographie et d’autres services illicites.

Deux Israéliens soupçonnés d’avoir participé à la gestion du Deep Dot Web, qui facilitait l’achat d’armes, de drogues et d’autres produits de contrebande, ont été arrêtés en Israël par la police de Tel-Aviv. Des arrestations ont également eu lieu en France, en Allemagne et aux Pays-Bas, et selon une source proche de l’opération, un administrateur du site a été arrêté au Brésil.

Selon la police israélienne, les propriétaires de Deep Dot Web ont récolté des millions d’euros par le biais de leur activité « d’affiliation marketing ». Les détails concernant cette campagne d’affiliation ne sont pas connus, mais il est possible que les administrateurs gagnent une commission pour chaque vente référée par leur site aux marchés criminels.

De son côté, le site Wall Street Market comptait plus d’un million de comptes d’utilisateurs, quelque 5 400 fournisseurs et des dizaines de milliers d’articles disponibles à l’achat. Il s’est développé au fur et à mesure que d’autres marchés Web obscurs ont été accaparés et fermés, poussant les utilisateurs et les vendeurs vers un nombre de plus en plus restreint de petites plateformes.

Ce genre de répressions des autorités internationales pourrait faire du Web un endroit moins fréquenté par les criminels qui cherchent des réseaux importants de blanchiment d’argent. CNN a publié en mars dernier que le plus grand marché du Dark Web prévoyait de fermer ses portes le 30 avril à la suite d’annonces d’arrestations faites par les forces de l’ordre.

Source : sécurité Déveoppez.com & Israël Valley

 

Partager