Partager
Après une période d’essais pré-cliniques de trois ans, le scanner spectral à comptage photonique (SPCCT) entre dans sa phase clinique. C’est en effet dans le cadre d’un projet européen H2020 pour la recherche et l’innovation que l’Université Claude Bernard Lyon 1 a obtenu un financement de 6,4 millions d’euros pour un programme de recherche multidisciplinaire mettant en œuvre cette technologie qui fait cohabiter la médecine, de la biologie et les technologies physico-chimiques.

Un prototype unique au monde de SPCCT, développé avec le concours de la société Philips, et conçu pour les applications chez l’homme, vient d’être installé au sein de la plateforme d’imagerie CERMEP (HCL) pour améliorer le dépistage précoce en cancérologie et cardiologie. Inauguré le 29 avril 2019, le SPCCT permettra d’obtenir des images du corps humain entier pour toutes les disciplines médicales : cardiologie, oncologie, neurologie, ostéoarticulaire. Etc.

Cette innovation Scanner a été développée et construite par la société Philips s’appuyant sur ses équipes de Recherche & Développement France, Allemagne et Israël, et sur son infrastructure industrielle à Haïfa. L’ambition de ce projet, le seul actuellement mené en Europe, est de créer un potentiel supplémentaire d’exploration du vivant, d’optimiser son utilisation et de renforcer les synergies entre les équipes de développement scientifique, médicales et technologiques d’amont.

Source Thema Radiologie

 

http://koide9enisrael.blogspot.com/2019/05/le-scanner-spectral-comptage-photonique.html

Partager