Partager

DIRECT DE PARIS ET TEL-AVIV.

22h40. Bilal passe sur scène. Magnifique. Un hymne à la diversité. « Quand je rêve je suis un Roi ». Les homophobes ont perdu ce soir. La salle s’enflamme.

22h30 à Paris. Soirée de gala à Tel-Aviv. Les 26 finalistes de l’Eurovision s’affrontent sur scène pour la 64e édition du concours de chanson, samedi 18 mai. Qui succédera à l’Israélienne Netta Barzilaï ? A l’heure où nous écrivons ses lignes le chanteur israélien a terminé sa prestation en pleurant. Aucun incident technique est à noter. Aucun missile n’a été envoyé sur Israël! Que du bonheur.

Sur la scène du Convention Center de Tel-Aviv, le candidat israélien Kobi Marimi a fondu en larmes à la fin de sa prestation. Celui qui s’est produit devant son public a en effet dû surmonter plusieurs obstacles avant de décrocher son sésame pour la grande finale. Kobi Marimi, qui participait au télé-crochet Kohav HaBa (le Destination Eurovision israélien, ndlr) avait été éliminé avant de revenir dans la course après avoir été repêché par la production. Son élimination, jugée injuste, « avait provoqué une vaste campagne d’indignation et de soutien sur les réseaux sociaux », rappelle Cnews. Il avait ensuite remporté l’émission, après un vote du public et d’un jury professionnel.

GOOD TO KNOW. Ce Samedi 18 mai, Bilal Hassani représente la France. Ses perruques, son style flamboyant et son homosexualité revendiquée lui ont valu des torrents d’insultes sur les réseaux sociaux. Fan de Lady Gaga et de Freddie Mercury, le jeune homme de 19 ans a impressionné les journalistes étrangers par sa maturité et sa parfaite maîtrise de l’anglais.

Né dans une famille musulmane, écolier dans une école catholique, il met un point d’honneur à être inclassable. « Elles ne devraient pas du tout exister ces cases et si j’arrive à les rendre floues, ce n’est que du bon« , indique-t-il. Bilal Hassani chante aujourd’hui le titre, dit-il, qu’il aurait aimé entendre étant adolescent. Un hymne à la différence qui portera les espoirs de la France.

Parmi la foule de performances incroyables, et incroyablement variées, qu’offre l’Eurovision 2019 à Tel-Aviv, celle des Islandais de Hakira n’est pas passé inaperçue. Sanglés de cuir pour leur morceau tonitruant, hurlé sur un mode Death Metal, les membres du groupe peuvent être satisfaits de leur petit effet. L’air de rien, leur performance va faire causer d’eux, mais aussi du genre musical qu’ils défendent :  l’electronicore.

A en croire les bookmakers, le trophée a de fortes chances de prendre la direction des Pays-Bas. Le Néerlandais Duncan Laurence est le chouchou des parieurs depuis de longues semaines. Il interprétera Arcade derrière son piano -en faisant semblant d’en jouer car le règlement du concours interdit les instruments en live- et créera une ambiance intimiste en total contraste avec le déluge d’effets pyrotechniques et de chorégraphies frénétiques de la plupart de ses adversaires.

Le maire de Tel Aviv, Ron Huldai s’est exprimé au micro d’i24NEWS quelques heures avant le coup d’envoi de la grande finale de l’Eurovision qui a lieu cette année dans la ville blanche. « C’est une occasion exceptionnelle de montrer la beauté de notre ville et celle d’Israël. C’était aussi un défi d’organiser l’Eurovision de manière à ce que tout le monde soit heureux et s’amuse et je pense que nous avons réussi, » a déclaré Ron Huldai. « Tel Aviv est une ville ouverte, libérale, démocratique, qui sait faire la fête toute l’année. Je souhaite bon courage à tous les participants, » a-t-il ajouté.

Selon France 2 : « Bilal Hassani sacré ? Avec son titre Roi, le youtubeur entend bien porter haut les couleurs françaises dans le concours. « J’invente ma vie / Ne me demandez pas qui je suis », chante dans son morceau le jeune homme, identifiable aux perruques de couleur qu’il arbore fièrement. Sur scène, pour chanter son ode à la différence et l’acceptation de soi, il sera accompagné de deux danseuses, Lizzy Howell, une Américaine de 16 ans, en surpoids, et Lin Ching Lan, une Taïwanaise sourde âgée de 32 ans.

Sous haute tension. Dans un climat politique tendu, Israël a déployé un dispositif sécuritaire hors norme pour encadrer le concours. Des appels au boycott ont été lancés de la part de militants qui dénoncent une entreprise culturelle visant à occulter les réalités du conflit israélo-palestinien.

 Madonna, invitée de marque. Habituée d’Israël où elle a donné plusieurs concerts, la chanteuse doit se produire sur scène durant la soirée. La diva américaine est arrivée mardi en Israël entourée de 135 personnes, dont 40 choristes, 25 danseurs et une équipe de techniciens.

Les favoris. Les Pays-Bas avec Duncan Laurence sont donnés favoris de la finale de l’Eurovision avec Arcade, une ballade inspirée de la disparition d’un être cher, interprétée au piano. Parmi les autres prétendants possibles, l’Australie et la Suisse se disputent les deuxième et troisième rangs, selon les derniers pronostics des sites de paris en ligne ».

Partager