Partager

 Ce soir à l’Eurovision, séquence émotion pour les téléspectateurs israéliens. Gali Atari chante la chanson avec laquelle elle a gagné l’Eurovision en 1979. Hallelujah est devenu un hymne pour Israël

Avigail « Gali » Atari (née le 29 décembre 1953 à Rehovot, Israël), est une chanteuse et actrice israélienne. Elle débute à quinze ans mais n’obtient le succès qu’en 1979, lorsqu’elle gagne le Concours Eurovision de la chanson pour Israël avec le groupe Milk and Honey grâce au titre Hallelujah. C’est une deuxième victoire consécutive pour Israël. La chanson est reprise par Rika Zaraï en France. La chanteuse est très populaire en Israël dans les années 80 mais le succès diminue à la fin des années 90. L’artiste regagne le succès en 2001 grâce à la compilation Songs that will Bring you Love et attire les foules à ses concerts.

Alléluia est, dans la liturgie juive et chrétienne, un mot exprimant l’allégresse des fidèles. Ce terme est utilisé lors de prières ou à la fin de certains psaumes, spécialement pendant les fêtes pascales. Le mot « Alléluia » ou « Hallelujah » (de l’hébreu הללויה), signifie littéralement « louez Yah ». Yah (ou Jah) est une forme abrégée du tétragramme YHWH (Yahweh, ou Jéhovah) et désigne donc le nom de Dieu dans la Bible. L’expression Alléluia y apparaît vingt-cinq fois, dont quatre fois dans les écritures grecques chrétiennes (Nouveau Testament), en Apocalypse 19:1, 3, 4, 6.

Partager