Partager

Le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, Ndèye Tické Ndiaye Diop, vient d’appeler à “poser les jalons d’un élargissement graduel des relations entre le Sénégal et Israël”, saluant le dynamisme de cette coopération vielle de 60 ans.

Mme Diop, également porte-parole du gouvernement, a magnifié “l’excellence des relations diplomatiques entre le Sénégal et l’Israël”, soulignant que “cette coopération se traduit dans les secteurs de l’agriculture, de l’énergie et de la sécurité publique mais aussi dans le renforcement de capacités des fonctionnaires sénégalais”.

L’agriculture, la base de la relation entre les deux pays, est un domaine où les succès se conjuguent avec le système goutte à goutte. Dans le domaine de l’eau, de l’assainissement, un autre secteur où Israël est leader, le Sénégal compte renforcer sa présence notamment dans la désalinisation de l’eau de mer et le recyclage des eaux usées”.

“Nous insufflons l’innovation, l’entreprenariat et le numérique, Israël nation de start-up, avec des organismes publics sénégalais évoluant dans le secteur des Tech, travaille pour la consolidation de l’écosystème sénégalais”, a-t-il ajouté.

“Avec l’initiative +Les Agents of change+, 20 talentueux et prometteurs jeunes entrepreneurs sénégalais sélectionnés sur des centaines de candidatures renforcent leurs capacités dans les start-up et les TIC à distance. Ces jeunes à terme seront des relais de l’expertise israélienne au Sénégal”, a expliqué l’ambassadeur d’Israël au Sénégal, Roî Rosenblit.

Le fait que le Sénégal ait acquis son indépendance après la colonisation et l’esclavage constitue un point d’ancrage avec Israël, créé en 1948 après d’âpres luttes et avec les juifs qui ont survécu à l’esclavage, à l’exil, à la colonisation et à la Shoah..

Source : La Minute & Israël Valley

 

Partager