Partager

Un article de Jean Klein pour Israël Valley. Accel Partners s’apprête à investir de nouveau lourdement en Europe. Le géant californien du capital risque a lancé un nouveau fonds de 575 millions de dollars destiné à financer les start-up en phase de démarrage sur le continent, ainsi qu’en Israël.

Il s’agit du sixième fonds européen d’Accel depuis qu’il s’est installé à Londres en 2000. Cette année-là, il avait levé 509 millions de dollars. Il a ensuite lancé quatre fonds européens de 450 millions de dollars en juin 2005, de 531 millions de dollars en décembre 2008, de 475 millions de dollars en mars 2013, et de 500 millions de dollars en avril 2016.

Ce nouveau fonds de 575 millions de dollars est l’un des plus importants du continent. Il fait grimper à 3 milliards de dollars le montant total géré par Accel en Europe. Il se trouve toutefois face à des investisseurs européens bien implantés tels qu’Index Ventures (2,5 milliards de d’euros investis au cours des douze derniers mois), Atomico (1 milliard d’euros investis), Balderton Capital (640 millions d’euros investis), Northzone (329 millions d’euros investis), et HV Holtzbrinck Ventures (227 millions d’euros investis).

Accel investit généralement dans les séries A situées entre 5 millions et 15 millions de dollars. La société se trouve derrière des réussites européennes telles que BlaBlaCar, Celonis, Check24, Deliveroo, Doctolib, Funding Circle, Spotify, Supercell et, plus récemment, UiPath. Cette entreprise roumaine, dans laquelle Accel est l’investisseur principal, est désormais évaluée à 7 milliards de dollars. Sur le créneau des séries A se trouvent également Index Ventures, HV Holtzbrinck Ventures et Balderton Capital, mais aussi Sofinnova Partners ou Hight-Tech Gründerfonds.

En plus des principaux marchés européens – la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Suède – Accel pourra par ailleurs investir dans des pays tels que la République tchèque, l’Italie, le Danemark ou la Roumanie.

Source :  Frenchweb & Israël Valley

 

Partager