Partager

Pour la première fois dans l’histoire de l’armée israélienne, plusieurs femmes soldates, dont une nouvelle immigrante d’Angleterre, sont devenues commandantes de char après un programme de 16 mois et seront déployées à la frontière égyptienne, a annoncé jeudi l’armée israélienne. Ce matin la radio de Tsahal annonce la fin du programme. Il n’y aura plus de femmes dans les tanks en Israël. (Spécial IsraelValley)

Selon i24News (archives) : « Il n’y a jamais eu une telle expérience au sein de l’armée », a déclaré le général Guy Hasson, chef des blindés, ajoutant que les quatre commandantes de chars féminins sont « des femmes extraordinaires et déterminées ».

« Nous comprenons le potentiel de la valeur opérationnelle des Forces de défense frontalière et du corps blindé », a expliqué M. Hasson en soulignant qu’il « existe un potentiel pour les femmes qui désirent vraiment travailler pour la défense de l’Etat ».

Au total 10 femmes, sur les 15 qui avaient été sélectionnées au départ, ont terminé avec succès la formation, six d’entre elles comme soldates et quatre comme commandantes de tanks, a précisé le lieutenant-colonel Beni Aharon.

Le programme a été conçu pour tester la capacité des recrues à effectuer la routine de la sécurité aux frontières, en les différenciant de leurs homologues masculins qui s’entraînent également pour des exercices de guerre tous azimuts.

Tout au long de la formation, elles ont été surveillées par des nutritionnistes de l’armée, des médecins et des instructeurs. »

Partager