Partager

Science et Torah – les mathématiques au cœur de la Torah

1) Bonjour Eliane Maarek, vous êtes spécialement en Israël pour donner une conférence au symposium « Science et Torah » qui s’est tenu à Jérusalem au Makhon Lev le jeudi 11 avril 2019.

Vous êtes une des deux femmes à intervenir pour évoquer les liens entre Science et Torah. Qu’est-ce que ce symposium?
Il s’agit de la 26 ème édition du congrès annuel « Torah ve Mada », organisé en alternance par l’Université Bar Ilan et le Makhon Lev. C’est à ma connaissance le seul congrès régulier de ce type en Israël, et dans le monde, qui explore les liens entre la Science et la Torah.

Je suis invitée par la Commission d’organisation de « Torah ve Mada », présidée par le Professeur Noah Dana-Picard. En parallèle, j’ai soumis un article détaillant ce sujet à la prestigieuse revue BDD de l’Université Bar Ilan, présidée par le Professeur Ely Merzbach.

2) Nous vous connaissons comme chef d’entreprise, mais qu’est-ce vous a amené à vous intéresser aux liens entre les mathématiques et la Torah ?

Depuis ma jeunesse, j’ai toujours eu un intérêt très vif pour la science. D’où mes études d’ingénieur en Mathématiques Appliquées, conclues par une thèse de doctorat, à Grenoble.
Dans ma vie professionnelle d’ailleurs, mes activités de directeur du marketing de France Telecom Mobiles concernaient les télécoms !

Concernant la Torah, c’est une passion depuis plus de 20 ans. Le croisement de l’étude biblique et des concepts mathématiques est fascinant et très productif.

3) Quel est le sujet de votre intervention ?

Elle porte sur le modèle mathématique des ensembles inverses. J’ai montré comment ceci ressort du Texte du Houmash (la Torah).
Elle porte également sur un instrument mathématique que ce modèle utilise pour provoquer l’inversion d’un ensemble dans un autre. Il est maintenant à la base de la plupart des équations de la physique actuelle, notamment la physique quantique, et intervient aussi dans la conception des avions et des radars !
4) Quelle découverte souhaitez-vous faire partager aux participants ?
Je montre que l’une des lettres de l’alphabet hébraïque, le Vav en l’occurrence, qui a toujours représenté un grand mystère car elle a la particularité unique d’inverser le temps, représente ce symbole mathématique.

Autrement dit, il y a 33 siècles (Matan Torah), la Torah le mettait déjà en scène alors que les mathématiciens l’ont découvert seulement il y a 5 siècles !

Ces travaux conduisent aussi à envisager l’existence d’une 5 ème dimension d’espace, ce qui a
été le sujet d’intérêt majeur des scientifiques au début du 20 ème siècle.

5) Quelle implication votre approche induit-elle ?
D’abord que la Torah est loin d’être un « récit écrit par plusieurs rédacteurs », qui aurait seulement une portée allégorique. Non. La Torah a un « auteur » qui utilise le même procédé dans toute l’étendue du Houmash, et présente sa Création sous forme d’un modèle mathématique. Ces symboles n’étaient pas connus à l’époque de Moïse.
Pour ceux qui pensent que la Torah est d’origine divine, cela ne les étonnera pas, puisque le Dieu Créateur est aussi celui qui a créé l’univers, qui fonctionne selon des lois physiques basées sur les mathématiques.
Ceci renforce la puissance et l’Universalité de la Torah Hébraïque et ouvre le monde entier à un autre regard : sa langue utilise un alphabet sacré, qui permet au Créateur de communiquer avec l’humain. Il a exprimé sa volonté dans cette langue : l’hébreu, en direction du Peuple qui la porte, la scrute, et maintenant la parle : les enfants d’Israël.
La prochaine étape est de s’atteler à analyser des équations de la physique avec cette somme d’informations, et de voir ce que nous pouvons en déduire pour la science. Comme vous le savez, la grande question actuelle de la physique est la recherche d’un modèle unificateur entre la physique quantique et la physique des grandes échelles.

Espérons que ce Vav, qui est le symbole de l’unification des Cieux et de la Terre en un « Univers », nous aide à trouver la clé de la grande unification de nos représentations du monde.

Nous vous souhaitons bonne chance dans vos recherches et vos publications. Nous rappelons à nos lecteurs votre email : info@lesmotsdeDieu.com

Eliane Maarek interviewée par Armand Aboaf.
Partager