Partager

Le Likud, le parti du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a critiqué le moment choisi par le président français Emmanuel Macron pour recevoir à l’Élysée Yaïr Lapid, adversaire politique du dirigeant israélien, à quelques jours d’un scrutin serré pour les législatives.

“Il n’est pas surprenant que Macron – qui soutient l’accord sur le nucléaire avec l’Iran – ait rencontré Lapid qui a soutenu l’accord”, a commenté une source proche de Netanyahu, interrogée par la chaîne israélienne Kan News.

“Le Premier ministre ment, je suis contre l’accord sur le nucléaire”, a déclaré Lapid dans une interview à la télévision. “J’ai prouvé dans des vidéos que je n’avais jamais soutenu l’accord nucléaire. Il prend toujours un quart de mot de quelqu’un et le transforme en un gros mensonge. Netanyahu ment comme il respire”, a-t-il ajouté. “J’ai dit à Macron que l’accord nucléaire avec l’Iran était une mauvaise chose”, a-t-il assuré.

“J’ai félicité Netanyahu pour avoir obtenu la reconnaissance américaine de la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan – parce que c’est une bonne chose pour le pays. Par conséquent, si je peux mobiliser Macron pour ce qui se passe à Gaza et en Syrie, c’est une bonne chose”, a-t-il conclu.

En 2017, Yaïr Lapid avait appelé les Israéliens binationaux à voter pour Macron, contre Marine Le Pen, estimant qu’il était question “d’un affrontement entre le bon sens du centre et le dangereux populisme”. Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info

LE PLUS. Sur i24News : « Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite ». « Nous remercions Benyamin Netanyahou pour ses treize années de service. Il est honteux qu’au lieu de tenir compte de l’échec de sa politique ou de son programme inexistant, il soit obligé de mentir contre ceux qu’il a nommés pour servir le pays et qui ont consacré leur vie à la défense de ses citoyens, »a réagi dimanche soir le chef de la liste centriste Bleu Blanc après l’interview de Benyamin Netanyahou accordée à i24NEWS.

« Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite », a-t-il poursuivi à i24NEWS. Bilan politique, « Deal du Siècle » américain, violences à Gaza, élections décisives du 9 avril, relations avec la France : le Premier ministre s’est exprimé pour la première fois sur i24NEWS dans le cadre de sa campagne électorale. En répondant aux questions des journalistes, M. Netanyahou a visé à maintes reprises son principal concurrent Benny Gantz sur de nombreux sujets tels que la Cisjordanie ou encore l’accord du nucléaire iranien. Samedi, M. Netanyahou a affirmé qu’il prévoyait, en cas de réélection, l’annexion des implantations israéliennes en Cisjordanie, une prise de position jugée « irresponsable » par son principal rival.

M. Netanyahou a qualifié la rencontre de Yaïr Lapid avec le président français Emmanuel Macron vendredi de « bizarre ». « Macron a critiqué la reconnaissance du Plateau du Golan et c’est bizarre que Lapid se rende là-bas la même semaine où le président Trump donne cette reconnaissance historique. Je trouve ca bizarre, c’est de la politique c’est tout, » a-t-il estimé sur i24NEWS.

Les derniers sondages autorisés avant les législatives placent les listes de Benyamin Netanyahou et de Benny Gantz au coude à coude. Ils confèrent cependant l’avantage au Premier ministre sortant pour former le prochain gouvernement.

https://www.i24news.tv/fr/actu/israel/1554701369-nous-remercions-b-netanyahou-pour-ses-13-annees-de-service-bleu-blanc

A SAVOIR. Un Etat palestinien tel que celui dont la plupart des gens parlent ne sera pas créé, a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un entretien accordé au site israélien Arutz 7. “Un Etat palestinien tel que celui dont la plupart des gens parlent ne sera pas créé. Cela n’arrivera pas”, a assuré le dirigeant israélien. Samedi déjà, Benjamin Netanyahu a promis, lors d’un entretien accordé à la chaîne israélienne Keshet 12, d’étendre la souveraineté israélienne aux localités juives de Judée-Samarie, territoire juif occupé et revendiqué par les Palestiniens, s’il remportait un nouveau mandat à la suite des élections de mardi. Les déclarations de M.Netanyahou interviennent après la reconnaissance par Donald Trump de la souveraineté israélienne sur la majeure partie du plateau du Golan, conquis par Israël lors de la guerre des Six Jours en 1967 et annexé en 1981.

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info

 

Partager