Partager

Un article de Jean Klein pour Israël Valley L’exercice s’est déroulé avec succès, les deux systèmes de missiles ayant intercepté les cibles réelles, selon l’armée.

L’armée de l’air israélienne (IAF) a conclu avec succès une série d’exercices et de tests pour évaluer l’état de préparation et la vigilance opérationnelles afin de continuer à assurer la défense nécessaire du ciel israélien « , a déclaré un porte-parole militaire dans un communiqué.

L’exercice, qui s’est déroulé sur la base aérienne de Palmachim, dans le centre d’Israël, comprenait plusieurs scénarios visant à  » évaluer la compétence des soldats et techniciens de combat du réseau de défense aérienne de l’IAF et de ses systèmes « .

Deux délégations militaires étrangères ont visité l’exercice pour « tirer les leçons de ses résultats », a dit l’armée, sans préciser les noms des pays.

Les deux délégations  » participeront également à une table ronde sur divers sujets professionnels et à un dialogue sur la poursuite du développement de la coopération entre les armées « , a indiqué le porte-parole.

L’exercice israélien s’est déroulé dans un contexte de tensions avec la Syrie au sujet de la reconnaissance par le président américain Donald Trump du plateau du Golan, un territoire qu’Israël a saisi à la Syrie lors d’une guerre en 1967, comme territoire israélien.

L’armée a dit que l’exercice était prévu avant l’annonce de Trump en mars, et qu’il avait lieu  » dans le cadre du programme d’entraînement annuel « .

Les Patriots à longue portée et les missiles Iron Dome à courte portée font partie de l’arsenal de défense aérienne multicouche d’Israël. Les Patriots, fabriqués par la société de défense américaine Raytheon, sont destinés à intercepter les avions et les missiles, tandis que l’Iron Dome est un système anti-roquettes principalement utilisé pour intercepter les roquettes tirées par des militants dans la bande de Gaza.

Source : Xinhuanet & Israël Valley

 

Partager