Partager

Mairie de Paris, région Ile-de-France, LVMH, L’Oréal… Plusieurs entités ont annoncé débloquer des fonds pour aider aux réparations de la cathédrale.

L’étendue des destructions n’est pas encore connue. Mais l’on sait déjà, au lendemain du terrible incendie qui a frappé la cathédrale Notre-Dame de Paris, que le toit a été entièrement détruit, que la flèche s’est complètement effondrée. Ce qui laisse imaginer l’ampleur des travaux à venir pour « rebâtir » la cathédrale, comme l’a promis Emmanuel Macron.

Mairie de Paris : 50 millions d’euros

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé une contribution de la Ville à hauteur de 50 millions d’euros. Elle souhaite également organiser « une grande conférence internationale des donateurs », avec « des mécènes du monde entier afin de lever les fonds nécessaires à la restauration ».

« Tout le monde va se mettre autour de la table pour que ce chantier puisse reprendre le plus vite possible et de dérouler le plus efficacement possible. À ce stade on ne sait pas combien de temps cela prendra. Si on arrive à réunir le budget on avancera rapidement. Mais avant il faut faire un point sur les dégâts. Il faut faire de cette catastrophe un espoir pour la reconstruction. Le monde entier s’est intéressé à l’incendie cette nuit. Il n’y a pas de raison que cet élan se brise. Notre-Dame est un objet de vénération absolu notamment aux Etats-Unis où de nombreux donateurs avaient déjà participé aux financements des travaux qui étaient en cours », a déclaré au Parisien Frédéric Lenica, directeur de cabinet d’Anne Hidalgo.

Région Ile-de-France : 10 millions d’euros

Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, a promis de débloquer « dans les prochains jours » 10 millions d’euros d’« aide d’urgence pour aider l’archevêché à faire les premiers travaux ».

LVMH et la famille Arnault : 200 millions d’euros

« La famille Arnault et le groupe LVMH, solidaires de cette tragédie nationale, s’associent à la reconstruction de cette extraordinaire cathédrale, symbole de la France, de son patrimoine et de son unité », a annoncé le groupe – propriétaire du « Parisien – Aujourd’hui en France ». Il fera un don de 200 millions d’euros.

L’Oréal et la famille Bettencourt : 200 millions d’euros

« Touchée par ce drame qui réunit au-delà des cultures et des croyances », la famille héritière de L’Oréal, les Bettencourt Meyers, ainsi que le géant mondial des cosmétiques ont annoncé un don total de 200 millions d’euros, dont 100 millions d’euros via la fondation Bettencourt Schueller.

Famille Pinault : 100 millions d’euros

La société d’investissement de la famille Pinault, Artemis, va débloquer 100 millions d’euros. « Cette tragédie frappe tous les Français et bien au-delà tous ceux qui sont attachés aux valeurs spirituelles. Face à un tel drame, chacun souhaite redonner vie au plus vite à ce joyau de notre patrimoine », écrit son président François-Henri Pinault.

Total : 100 millions d’euros

Le groupe Total « fait un don spécial de 100 millions d’euros pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Fluctuat nec mergitur ! », a tweeté le PDG de l’entreprise, Patrick Pouyanné.

Bouygues : 10 millions d’euros et un « mécénat de compétence »

La maison Bouygues (TF1, Bouygues-Telecom, Colas…) se mobilise, elle aussi, pour sauver Notre-Dame, mais en deux temps. D’abord, à titre personnel, Martin Bouygues, le PDG du groupe éponyme, et son frère Olivier, directeur général délégué du groupe, vont donner dix millions d’euros, via la holding de la famille Bouygues qu’ils dirigent, la SCDM, pour financer la reconstruction de l’édifice.

À côté, la société Bouygues construction, spécialisée dans la rénovation d’ouvrages d’art, dont l’aile Richelieu du Louvres, le musée d’Orsay ou encore l’Hôtel de la Marine, place de la Concorde, annonce un « mécénat de compétence » pour aider à la rénovation, c’est-à-dire qu’elle prendra en charge la totalité d’une partie du chantier de reconstruction : matériaux, personnels, bureaux d’études…

Marc Ladreit de Lacharrière : 10 millions d’euros pour la flèche

L’homme d’affaires milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière, qui contrôle la société d’investissement Fimalac, a également annoncé vouloir participer à « l’effort national de reconstruction ». Montant du don : 10 millions d’euros « pour la restauration de la flèche, symbole de la cathédrale » qui est tombée dans l’incendie de lundi.

Un couple américain : 10 millions de dollars

L’homme d’affaires américain Henry Kravis – co-fondateur de la société d’investissement KKR – et son épouse Marie-Josée Kravis, qui se disent « attristés de l’incendie », ont annoncé dans un communiqué verser 10 millions de dollars (environ 8,8 millions d’euros).

https://www.europe-israel.org/2019/04/deja-700-millions-deuros-de-dons-pour-reconstruire-notre-dame-de-paris/

 
Partager