Partager

Des visites de pompiers Français dans l’Etat hébreu ont été nombreuses ses dernières années. Un exemple : « Une délégation de hauts responsables des sapeurs-pompiers de Paris a été en visite en Israël dans le but d’apprendre comment les services d’urgence et de secours israéliens affrontent le terrorisme. La délégation a été présidée par le Général Bernard Perico, commandant de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP).

Durant leur visite, les membres de la délégation ont pu voir et connaître de près le fonctionnement et les méthodes des différents services de secours israéliens : le commandement intérieur (armée), les pompiers, le Maguen David Adom (le SAMU israélien) et la police. Le programme du séjour avait été préparé en coopération avec le commissariat des pompiers d’Israël et le Ministère des Affaires étrangères ».

En France, le terme « pompiers » est souvent utilisé dans un sens englobant tous les acteurs de la sécurité civile et de la lutte contre l’incendie.

En France, les pompiers sont au nombre de 248 000 comprenant :

D’un point de vue juridique, la notion de « sapeur-pompier » ne désigne que les fonctionnaires des Services départementaux d’incendie et de secours ainsi que les militaires de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP).

Il existe d’autres professions qui ne peuvent juridiquement pas être considérées comme des sapeurs-pompiers mais qui peuvent se rattacher à l’appellation de « pompier » en raison de leurs missions.

Les moyens privés et surtout les moyens militaires peuvent prêter main-forte aux sapeurs-pompiers dans un périmètre autour des établissements protégés. Par ailleurs, des conventions locales existent entre les sapeurs-pompiers du service public civil avec ceux des Armées pour le secours public.

Les pompiers de statuts militaires peuvent partir en opérations extérieures (OPEX), pour mettre à profit leurs compétences en matière de sauvetage, de prévention ou de lutte contre l’incendie ou contre tout autre sinistre que ce soit au profit des populations ou au profit des Forces Armées engagées. Les pompiers du service public, de tous statuts, peuvent également partir pour des missions à l’étranger sous mandat civil, sachant que le besoin en unité constituée est généralement assuré par les UIISC.

 

Partager