Partager

Le groupe israélien Delek est sur le point de s’emparer des gisements de pétrole et de gaz de Chevron en mer du Nord britannique, dont le prix s’élève à environ 2 milliards de dollars.

Chevron Corp, la grande compagnie pétrolière américaine,  a lancé la vente de ses champs de pétrole et de gaz du centre de la mer du Nord, Alba, Alder, Captain, Elgin/Franklin, Erskine et Jade, ainsi que de la plate-forme Britannia et de ses satellites en juillet dernier, avec l’aide de la banque américaine Morgan Stanley.

La société israélienne a battu ses concurrents, y compris un consortium formé par le Premier Oil britannique et le fonds de capital-investissement américain Apollo Global Management, ainsi que le fabricant pétrochimique britannique Ineos Group. Elle a engagé JP Morgan et BNP Paribas comme conseillers dans le cadre de cette acquisition.

Cette acquisition marquerait une nouvelle étape pour Delek. Au début du mois, la société a acquis la participation de 22,45 % de Shell dans le champ Caesar-Tonga, dans le golfe du Mexique, pour 965 millions de dollars.

Sous la pression d’une chute des prix du pétrole à près de 26 dollars le baril en 2016, les grandes compagnies pétrolières et gazières ont été contraintes de vendre des actifs à des investisseurs soutenus par le capital investissement et à des opérateurs spécialisés.

Chevron, qui a produit en moyenne 50 000 barils de liquides et 155 millions de pieds cubes de gaz naturel par jour en 2017, cherche à dégager des liquidités pour des activités à plus long terme et à marge élevée aux États-Unis.

Source : Energy Economictimes & Israël Valley

 

Partager