Partager

Cédric O, jusqu’ici conseiller du Président en matière d’économie numérique, succède à Mounir Mahjoubi. Israël l’intéresse beaucoup. Le verra t-on bientôt sillonner la Startup Nation? Les rumeurs vont bon train dans ce sens.

La priorité citée par l’ex-proche conseiller d’Emmanuel Macron, la nécessité de fortifier « l’écosystème » de la « tech« , l’ensemble des acteurs économiques du secteur.  « Le président a une conviction, c’est que c’est là que se situent les emplois de demain« , a indiqué Cédric O, qui a l’an dernier étroitement travaillé avec Cédric Villani, le député mathématicien auteur d’un rapport de référence sur l’intelligence artificielle.  « Si on n’est pas capable dans les années qui vienne de faire émerger un écosystème déjà très fort mais encore trop petit au regard de celui des Etats-Unis ou d’Israël, alors on n’aura pas la technologie et les emplois de demain« , estime-t-il.  (DR)

LE PLUS. Selon L’Opinion : « Le fauteuil de secrétaire d’État au Numérique n’aura pas été vide bien longtemps. À peine Mounir Mahjoubi l’a-t-il quitté pour partir à la conquête de la mairie de Paris que Cédric O est nommé pour le remplacer. L’ancien conseiller du président de la République pour le numérique prend logiquement la suite des opérations, avec un rôle un peu plus exposé. Sur Twitter, il a dit sa « fierté » et son « émotion » avant de dérouler sa feuille de route : « French tech, inclusion, plateformes, numérisation de l’État« . Sans un mot pour son prédécesseur, qui a, lui, tenu à féliciter le nouveau venu. La passation devrait avoir lieu dès ce lundi.

Cette nomination vient récompenser la fidélité de Cédric O à Emmanuel Macron. Il a en effet fait partie des soutiens de la première heure, dès la création du mouvement En Marche. Trésorier du mouvement puis de la campagne présidentielle, il était, depuis l’élection, celui qui murmurait à l’oreille du président pour tout ce qui touchait aux participations publiques et à l’économie numérique. Il est notamment à l’initiative du sommet Tech for Good qui a rassemblé au printemps dernier à Paris le caviar de la scène Tech mondiale. De quoi faire de Cédric O un interlocuteur connu et reconnu des GAFAs.

Avant de contribuer à la victoire d’Emmanuel Macron, le nouveau secrétaire d’État au numérique a cumulé des expériences dans le privé, notamment chez Safran, et dans la sphère politique. Chargé de mission dans l’équipe de Dominique Strauss-Kahn en 2006 puis auprès de Pierre Moscovici avant et durant la campagne présidentielle de 2012, il rassemble ainsi les connaissances des entreprises et des arcanes politiques qui devraient lui être particulièrement utiles pour mener à bien ses nouveaux dossiers ».

Partager