Partager

A 36 jours des élections législatives, le parti centriste Bleu Blanc fait la course en tête et creuse son avance sur le Likoud de Benyamin Netanyahou, selon un sondage réalisé par l’institut Maagar Mochot pour i24NEWS et le quotidien Israel Hayom.

Ainsi, la liste commune de Benny Gantz et Yaïr Lapid obtiendrait 38 sièges (36 la semaine dernière) sur 120 à la Knesset si les élections avaient lieu aujourd’hui, soit près de 10 de plus que le parti du Premier ministre.

Le Likoud accuse une légère régression et ne décrocherait pas plus de 29 sièges, deux de moins comparé à la semaine dernière.

Ces résultats ont été obtenus avant l’annonce du procureur général Avichai Mandelblit de recommander l’inculpation pour corruption, fraude et abus de confiance à l’encontre de Benyamin Netanyahou.

Selon l’enquête, le bloc centre-gauche (Bleu Blanc + Parti travailliste + Meretz) se maintient à 51 sièges, contre celui de droite (Likoud + l’Union des partis de droite [Foyer juif et Pouvoir juif] + la Nouvelle droite + Koulanou) qui ne serait crédité que de 50 mandats, le parti Koulanou, oscillant cependant autour du seuil d’éligibilité.

Le parti d’Avigdor Lieberman, quant à lui, serait exclu du Parlement, si les élections se tenaient aujourd’hui.

Trois autres partis « hors des blocs de droite et de gauche » franchiraient le seuil d’éligibilité : l’Union des partis arabes (7 sièges), partis qui traditionnellement ne participent pas à la coalition, et les deux formations orthodoxes, Shas et Judaïsme unifié de la Torah, les deux obtenant chacun 6 sièges.

Le Judaïsme unifié de la Torah s’est pour l’instant prononcé contre une union gouvernée par Yaïr Lapid, qui de son côté a affirmé lundi dernier qu’en cas de victoire le 9 avril, Bleu Blanc serait prêt à former un gouvernement d’union nationale avec le Likoud, à condition d’exclure Benyamin Netanyahou.

Sources : i24News

Partager