Partager

Les exportations françaises à Israël sont principalement soutenues par :

  • les ventes de véhicules automobiles,
  • les équipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique,
  • les produits chimiques, parfums et cosmétiques,
  • les ventes de produits agroalimentaires

Les services prennent une part de plus en plus importante dans les échanges bilatéraux et se caractérisent jusqu’à présent par une croissance des exportations françaises

Au même titre que la plupart des pays de l’OCDE, l’économie israélienne relève très majoritairement des activités de services. Les performances à l’exportation dans ce domaine ont cependant une dimension plus spécifique. La balance des services dégage en effet depuis le début des années 2000 un excédent structurel, largement lié aux progrès des exportations de services dans les domaines directement liés aux activités d’innovation des entreprises : les statistiques israéliennes montrent que les services high tech (liés au numérique et à la R&D) dégagent un excédent d’environ 10 Md$, essentiellement à destination des États-Unis et de l’Union Européenne.

Source : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/IL/echanges-commerciaux-franco-israeliens

LE PLUS. Échanges commerciaux franco-israéliens

Après leur augmentation de 15% en 2015 et une stagnation en 2016, les exportations françaises de biens en Israël ont connu une croissance de 12,9% sur l’année 2017. La France voit sa part de marché progresser mais reste en-deçà de l’Allemagne et de l’Italie. Les échanges de services prennent une part grandissante dans la relation bilatérale.

 

Partager