Partager

Lundi, Benjamin Netanyahu a rendez-vous avec Donald Trump, à la Maison Blanche, deux semaines seulement avant les législatives.

Pour de nombreux éditorialistes, le président américain s’engage dans les élections israéliennes et la campagne se déplace aux Etats-Unis.

Netanyahu s’exprimera devant l’AIPAC, son principal rival Benny Gantz aussi, il semble donc que le débat souhaité par le leader du parti Bleu et Blanc n’aura pas lieu devant les caméras de télévision israélienne mais sur la scène du plus puissant lobby pro-israélien américain.

Donald Trump pourrait faire un nouveau cadeau au 1er ministre israélien lors de leur rencontre, la reconnaissance américaine de la souveraineté d’Israël sur le Golan. Déjà la semaine dernière la Maison Blanche annonçait son changement de sémantique à propos du Golan qui passe de territoire occupé à zone sous contrôle israélien.

Autre cadeau reçu cette semaine…Mike Pompéo, le chef de la diplomatie américaine, s’est rendu au Kotel avec Benjamin Netanyahu, c’est la 1ère fois qu’un haut responsable étranger est accompagné d’un haut responsable israélien car il est situé dans la vieille ville de Jérusalem que la communauté internationale ne reconnaît pas comme territoire israélien.

La photo des deux hommes va inonder la campagne du Likoud. Attention préviennent certains analystes, ce pourrait être un autre cadeau empoisonné de Trump à Israël, après le tranfert de l’ambassade et le changement de sémantique à propos du Golan et de la Judée- Samarie.

Donald Trump est avant tout un homme d’affaires. Des cadeaux destinés peut-être à mieux faire passer la pilule des concessions importantes que devrait faire l’Etat Hébreu dans le cadre du plan de paix américain qui sera dévoilé juste après les législatives. « J’ai beaucoup fait pour Israël à lui de faire quelque chose pour moi » a déjà laissé entendre le président américain.

Source : Natalie Sosna Ofir.

Partager