Partager

Un chiffre très intéressant : les films français ont réalisé 1,1 million d’entrées en Israël. L’occasion de transmettre à nos lecteurs les résultats du cinéma Français à l’étranger.

Selon culture.gouv.fr : « Dans le cadre de la 21e édition des Rendez-vous du cinéma français organisé par UniFrance à Paris, du 17 au 21 janvier 2019, Franck Riester a remis le French cinema Award à Olivier Nakache et Eric Toledano. Ce prix vient récompenser leur contribution exceptionnelle au rayonnement du cinéma français dans le monde, grâce au succès de leurs films, notamment Intouchables, Samba et plus récemment Le sens de la fête.

A cette occasion, un point a été fait sur les résultats 2018 des films français à l’exportation : ils ont rassemblé 40 millions de spectateurs dans le monde, générant 237 millions d’euros de recettes. Ces résultats sont sensiblement équivalents à ceux de 2017, en neutralisant deux films, Valérian et Ballerina qui avaient rencontré des succès exceptionnels.

Les films en langue française représentent les deux tiers des entrées, soit un niveau supérieur à la moyenne des 10 dernières années. Parmi les plus grands succès de 2018 à l’exportation figurent : Taxi 5, Le sens de la fête, La Ch’tite Famille, Belle et Sébastien 3 et Croc-blanc.

L’Europe occidentale demeure la première zone d’exportation des films français, et l’Italie devient le premier territoire pour les films français en nombre de spectateurs. Pour la première fois, l’Amérique latine se positionne en deuxième place, avec une part de marché de 14,6%, grâce notamment aux bons résultats au Mexique, premier pays de la zone. L’Europe centrale et orientale vient en troisième position, suivie de l’Amérique du nord et de l’Asie.

Avec des films particulièrement attendus comme Astérix-Le secret de la potion magique, Minuscule 2 ou Qu’est-ce qu’on a (encore) fait au bon Dieu ?, l’année 2019 s’annonce prometteuse pour l’exportation du cinéma français dans le monde ».

LE PLUS.

En 2017, les films français ont réalisé 1,1 million d’entrées en Israël, soit une hausse de 140% par rapport à 2016. C’est donc une très bonne année pour le cinéma Français dans le pays, grâce notamment aux succès de 2 productions françaises : « Demain tout commence » (116k entrées) et « Le sens de la fête » (98k entrées) et de la production franco-canadienne « Ballerina » (198k entrées).

Un accord de coproduction cinématographique entre la France et Israël a été signé le 22 octobre 2002. Il s’est révélé particulièrement dynamique puisque plus de 60 coproductions franco-israéliennes ont été agréées, dont 14 depuis 2014. Faisant de la France, un partenaire privilégié d’Israël dans ce domaine.

Partager