Partager

Un article de Jean Klein pour Israël Valley. Les États-Unis ont indiqué, ce 4 mars, avoir déployé pour la première fois une batterie du système antimissile THAAD [Terminal High Altitude Area Defense] sur une base aérienne située dans le désert du Néguev.

Le déploiement a commencé en mars et doit permettre de tester la capacité des militaires américains à déployer rapidement ce type d’armement à travers le monde.

Le  THAAD est le système de défense aérienne et antimissile intégré le plus avancé au monde. Cet exercice de déploiement montre que les forces américaines sont agiles et peuvent réagir rapidement et de manière imprévisible à toute menace, où que ce soit et à tout moment .

L’enjeu de ce déploiement est de renforcer l’architecture de la défense aérienne et antimissile israélienne en menant des  des activités multinationales de formation et de coopération en matière de sécurité avec nos alliés afin d’améliorer l’interopérabilité et de renforcer la préparation.

Pour rappel, Israël dispose d’une défense antimissile multi-couches qui repose sur les systèmes Iron Dome, « Fronde de David et Arrow-3, ce dernier étant en mesure d’intercepter et de détruire des missiles balistiques lors de leur phase exo-atmosphérique.

Quant au système THAAD, il a été conçu pour intercepter, entre 20 et 80 km d’altitude, des missiles balistiques d’une portée inférieure à 800 km ayant des trajectoires dites à énergie minimale ou bien des missiles d’une portée d’au plus 1.500 km ayant des trajectoires dites « tendues ».

Quant au déploiement du système antimissile américain dans le désert du Néguev, le chef du gouvernement israélien y voit, « encore une fois », le « témoignage de l’engagement des États-Unis envers la sécurité d’Israël. » Et d’ajouter : Le système THAAD est considéré comme « l’un des plus avancés au monde, et, avec les nôtres, nous sommes encore plus forts [et pouvons] gérer les menaces, proches et lointaines, de tout le Moyen-Orient. »

Soruce : OPEX360 & Israël Valley

 

Partager