Partager

Tous les dimanches du mois de mars, les amateurs de films israéliens peuvent profiter d’une magnifique sélection d’œuvres cinématographiques à Nice. La B’nai Brith Golda Meir, présidée par Joëlle Charbit, organise le 12ème NIFF (Nice Israel Film Festival) au Pathé Cinéma et le parrain de ce festival est l’acteur et mannequin Tomer Kapon, notamment vu dans les séries FaudaHostages, et When the heroes fly.

Le Niff mettra à l’honneur cinq courts-métrages israéliens tous les dimanches soirs du mois de mars. Deux d’entre eux sont l’œuvre d’élèves de l’école Sam Spiegel de Jérusalem, qui fête ses 30 ans cette année.

« Les films vous amèneront à Haïfa, Jérusalem, Tel-Aviv et, pour la première fois à Nazareth à la découverte de la communauté arabe chrétienne» annonce Alain Enkaou qui a ajouté «  Ce festival est placé sous le signe de l’émotion et de la comédie ».

Le 17 mars sera projeté Open Your Eyes, le 24, The Rabbi, et le 31 Two of every kind un film d’animation humoristique basée sur l’histoire de l’Arche de Noé.

Parmi les longs métrages notons Laces de Jacob Goldwasser, qui retrace les aventures de Gady, un garçon apparement simple d’esprit qui se retrouve obligé de vivre avec son père qui l’a abandonné dans son enfance. « Il va déployer des trésors de bon sens pour tenter de se faire accepter de cet homme bourru, au point de se battre contre le comité de greffe pour donner à son père le rein dont il a tant besoin.

Egalement au programme, la comédie The Unorthodox: « Nous sommes en 1983 et Yaakov Cohen, séfarade, propriétaire d’une imprimerie à Jérusalem a l’impression d’être né du mauvais côté et avec le mauvais nom de famille, détaille le site du festival. Le renvoi de sa fille de l’école lui donne le déclic : il va présenter une liste séfarade orthodoxe aux prochaines élections municipales. Avec deux amis, il improvise une campagne sans moyens, sans relation et sans argent mais avec beaucoup de passion et de conviction ».

Tous les détails sur le site du NIFF.

Partager