Partager

L’Université Cornell, l’Insead et l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle ont publié l’an dernier l’indice mondial de l’innovation. L’Europe place huit pays dans les dix premiers. Le rapport prend en compte de très nombreux critères comme le nombre de brevets déposés, de publications scientifiques, de création d’applications pour mobiles, de parcs scientifiques et technologiques, les dépenses en matière d’éducation, de recherche, la qualité des infrastructures, de l’environnement politique et économique…

Loin derrière la Suisse, qui reste leader des 126 pays étudiés avec 68,4 points, Israël se classe 16eme et premier pays méditerranéen avec 54,36 points, grâce à la densité et à la qualité de son réseau de chercheurs, au volume de ses dépenses en R&D, à ses exportations en NTIC (technologies de l’information et de la communication). Le pays hébreux fait un bond de six places par rapport à 2017.

Israël est suivi de la France (54,36 points, 16eme et 3eme pays Européen) dont les auteurs du rapport louent le système de financement de l’innovation.

Neuf pays méditerranéens sous la moyenne

Six autres pays méditerranéens obtiennent des notes honorables : Malte (50,29. 26eme), l’Espagne (48,68. 28eme), Chypre (47,83. 29eme), la Slovénie (46,87. 30eme), l’Italie (46,32. 30eme) et le Portugal (45,71. 31eme). Un peu décrochés, cinq pays voisins du nord-est de la Méditerranée font un tir groupé. La Croatie (40,73. 41eme), la Grèce (38,93. 42eme), la Turquie (37,42. 50eme), le Monténégro (36,49. 52eme) et la Serbie (35,46. 55eme). Les autres pays passent ensuite sous la moyenne mondiale de 36,67 points.

Les choses se gâtent pour un bloc de six pays : La Tunisie (32,86. 66eme), le Maroc (31,09. 76eme), la Bosnie (31,09. 77eme), la Jordanie (30,77. 79eme), l’Albanie (29,98. 83eme), la république de Macédoine (29,91. 84eme). Le Maroc perd 1,6 points et quatre places par rapport à l’année dernière, au profit de la Tunisie qui en gagne huit. Une progression due en grande partie au efforts consentis par le pays en matière de formation.

En queue de peloton, le Liban arrive 90eme (28,22 points), l’Égypte 95eme (27,16 points) et loin derrière l’Algérie ferme la marche des pays méditerranéens avec seulement 23,87 points (110eme). Seize nations seulement dans le monde font moins bien que l’Algérie en matière d’innovation selon le rapport. Le Liban perd 2,4 points et neuf places en raison de ses mauvaises performances en matière d’innovation, de la mauvaise qualité de ses infrastructures et de l’environnement des affaires. L’Égypte, qui gagne dix places, le talonne.

Gérard Tur

 

Partager