Partager
Dans la première édition de son étude Global Skills Index (GSI), la plateforme de formation en ligne Coursera a cherché à identifier le niveau de compétences de trois millions d’apprenants dans trois domaines clés de l’économie.
Avec une 1ère place au niveau mondial, Israël excelle dans la catégorie data science avec des profils hautement qualifiés en machine learning, programmation statistique et data management.

La France apparaît bien placée sur 60 pays au classement mondial Global Skills Index (GSI) de Coursera, qui met en avant la tendance en termes de profils qualifiés dans les domaines des technologies, des data sciences et du business. Pour réaliser son étude, le spécialiste de la formation en ligne a analysé des données récoltées auprès de trois millions d’apprenants ayant passé 40 millions d’évaluations sur sa plate-forme.

Les résultats montrent que l’Hexagone atteint de bons niveaux en termes de compétences avec une 8ème position dans le domaine des data sciences, derrière Israël, la Suisse, la Belgique, l’Autriche, la Suède, la République Tchèque et l’Allemagne.

Et oui, en Data Science, Israël occupe la tête du classement, alors qu’il n’occupe que la 19ème place pour la catégorie Business (mais 1ère place pour le Moyen-Orient) et pour la catégorie Technologie mais en 1ère place pour le Moyen-Orient.

Les Français excelleraient en particulier en machine learning (90% de tests réussis), la programmation statistique (90%), le data management (86%) et les statistiques (85%).

Ils se révèlent en outre meilleurs en technologie (16ème) par rapport à la Russie (18ème) et au Royaume-Uni (20ème).

Dans ce domaine, ce sont les compétences en ingénierie qui se hissent à nouveau au sommet : ingénierie sécurité (83% de tests honorés), en génie logiciel (81%), et bases de données (80%).

Outre l’analyse comparative des pays, le rapport se penche également sur les niveaux de compétences dans dix secteurs d’activité économiques à travers le monde.

Il nous apprend que les professionnels de l’industrie technologique manquent de compétences solides en business avec une cinquième position dans ce domaine sur les dix industries de l’analyse.

Idem pour la finance qui surprend avec des performances inférieures à la moyenne en termes de compétences qualifiées.

Malgré sa poursuite de la transformation numérique, ce secteur occupe l’avant-dernier rang dans les catégories business et data science, et se situe en milieu de classement en technologie.

Parmi les secteurs à la pointe on trouve l’industrie manufacturière, avec une première place en termes de personnes qualifiées à la fois en économie et en technologies. Mais ce sont les télécommunications qui se détachent en figurant au top du classement pour les trois domaines.

Elles représentent l’unique secteur à se classer à la troisième position en économie, technologie et également data science .

Partager