Partager

ELTA Systems a remporté un contrat portant sur la fourniture à la marine israélienne de quatre des systèmes de radar les plus perfectionnés au monde pour les nouveaux navires de guerre Sa’ar 6, a annoncé la compagnie.

Les systèmes de radar numérique multifonctions ELM-2248 MF-STAR produits par ELTA Systems, une filiale d’Israël Aerospace Industries, reposent sur la toute dernière technologie AESA (à balayage électronique actif – Active Scanner Electronically Scanning Array), qui permet de réagir plus rapidement aux alertes de menace, d’avoir une meilleure précision et la capacité de suivre simultanément plusieurs cibles et différents types de cibles, offrant ainsi au navire une image complète de la situation.

«Le MF-STAR a été conçu dès le départ avec des technologies innovantes et fiables, basées sur notre expérience de plus d’un demi-siècle de production et de déploiement d’une vaste gamme de systèmes radar», a déclaré Yoav Tourgeman, vice-président et directeur général d’ELTA.

Le système comprend quatre antennes en bande S coordonnées et conformées en réseau, qui offrent une couverture à 360 ° et seront installées sur les mâts du navire. La mise en réseau optique et l’architecture en mosaïque d’antenne rendent le système beaucoup plus léger que les radars similaires, sans réduire ses capacités et sa fonctionnalité.

“La marine israélienne a sélectionné cette version, car elle est optimisée pour la conception du navire Sa’ar 6, offrant des performances maximales”, lit-on dans un communiqué publié par la compagnie.

Selon Gil Roth, directeur des systèmes navals, des radars terrestres et navals et des systèmes à ELTA, «le capteur radar est le capteur le plus important sur le navire. Il fournit la plupart des données permettant d’éclairer le navire sur son environnement et les risques, et raconte tout ce qui se passe à partir du navire lui – même, à des centaines de kilomètres de là. »

« C’est le système radar numérique 3D le plus avancé au monde » , a t – il déclaré au Jerusalem post mardi, expliquant qu’il montre toutes les cibles pertinentes et menaces, y compris les missiles, les navires ennemis et les drones, ainsi que et leur vitesse de déplacement. Lorsqu’il est confronté à des menaces, le radar fournit rapidement toutes les données pertinentes à tous les systèmes d’armes à bord.

Alors que le système a également été installé sur le Sa’ar 5, celui qui sera installé sur le Sa’ar 6 sera plus grand et offrira de meilleures performances en termes de portée de détection et de précision, a déclaré Roth au Post.

«La capacité numérique du radar lui permet d’être contrôlé par logiciel et très facilement mis à niveau», a expliqué Roth, ajoutant que «s’il y avait une nouvelle menace dans l’environnement, la marine israélienne et Elta pourraient très facilement changer le système pour gérer de nouvelles menaces».

La construction des quatre navires de guerre Sa’ar 6 a été approuvée dans le cadre d’un contrat de 430 millions d’euros entre Israël et la société allemande ThyssenKrupp en 2015. Le premier navire devrait arriver à la fin de 2019, le dernier à l’horizon 2021 et défendra les réserves de gaz naturel en mer ainsi que d’autres actifs maritimes stratégiques.

Selon les militaires, le nouveau Sa’ar 6 garantira également de maintenir « la souveraineté d’Israël dans les mers proches et lointaines, détruisant les flottes de guerre de l’ennemi et contribuant de manière significative aux missions complexes et secrètes dans la campagne guerre entre la guerre. »

Ces nouveaux navires de 90 mètres de long embarqueront un équipage de 70 marins qui seront assistés par des véhicules aériens sans pilote et des hélicoptères de la marine. Il aura une vitesse maximale de 24 nœuds avec une portée de 2 500 milles marins.

Ils seront équipés de deux lanceurs de missiles de défense à courte portée Dôme de Fer navals avec 20 missiles Tamir pour chaque lanceur et du système de défense navale de missile sol-air Barak-8 à longue portée.

Outre les systèmes de défense antimissile d’interception, les navires disposeront également de 16 missiles anti-navires, d’un canon principal Oto Melara Super Rapid de 76 mm, de deux stations d’armes distantes Typhoon de 25 mm et de deux lance-torpilles de 324 mm pour les torpilles MK54 Lightweight (poids léger). Chaque navire sera également équipé de systèmes de guerre cybernétiques et électroniques.

Par ANNA AHRONHEIM
 26 février 2019 19:05
Partager