Partager

Un article de Jean Klein pour Israël Valley. Le bureau israélien de statistique vient d’annoncer de bonnes nouvelles pour le secteur à but non lucratif israélien. Il y a eu une augmentation de 10,3 % des dons philanthropiques nationaux israéliens, parallèlement à une augmentation de 18,5 % de la philanthropie étrangère en faveur d’Israël.

Bien que les dons, en général, soient en hausse, les dons nationaux sont toujours plus nombreux que la philanthropie à l’étranger, ce qui représente plus du double de la somme de la philanthropie nationale. On a aussi constaté que la majorité des ménages se sont abstenus de demander les déductions auxquelles ils avaient droit en vertu de la loi. Cette dynamique met l’accent sur la relation complexe entre les autorités fiscales, les organismes sans but lucratif et les contribuables.

Les données israéliennes remettent en question l’efficacité des exonérations fiscales en tant qu’incitation à motiver les dons philanthropiques, ainsi que le rôle de l’État et du secteur sans but lucratif dans l’éducation du public à demander ces exonérations.

La part des dons des ménages israéliens est relativement importante, similaire à celle de certains pays européens, mais inférieure à celle des États-Unis. Le montant des dons philanthropiques en pourcentage du PIB (produit intérieur brut) en Israël est stable, soit environ 0,5% du PIB. Le taux américain équivalent est de 1,7 %.

La part du lion (28 %) de la philanthropie israélienne est consacrée à l’aide sociale (par exemple, les services aux personnes âgées ou handicapées) et au domaine religieux (25 %). Le reste est réparti entre l’éducation et la recherche (18 %), la philanthropie et le bénévolat (3 %) et la défense des intérêts (1 %). La plupart des dons faits à l’étranger à des organisations israéliennes à but non lucratif sont axés sur l’éducation et la recherche (31 %), suivis par la philanthropie et le bénévolat (21 %), le bien-être (17 %), la religion (14 %), le plaidoyer (8 %) et la santé (3 %).

Source : Medium.com & Israël Valley

 

Partager