Partager
L’australo-israélien Electriq-Global a développé un carburant à base d’eau, idéal pour les voitures à hydrogène : il promet zéro émission polluante et jusqu’à 1000 km d’autonomie. Mais de quoi s’agit-il exactement ?…….Détails et Vidéo………
La start-up Electriq-Global, à moitié australienne et à moitié israélienne, travaille sur un nouveau carburant pour véhicule, formé à 60% d’eau, qui pourrait être utilisé à la fois dans les voitures à hydrogène et dans les voitures électriques conventionnelles.
Ce carburant, comme nous l’avons dit, est à base d’eau. L’eau réagit avec un catalyseur (un produit chimique salin appelé BH4) et libère de l’hydrogène, qui à son tour est utilisé pour produire de l’électricité, qui est responsable d’alimenter le moteur du véhicule.
Et tout cela sans émissions polluantes d’aucune sorte.
L’un des principaux problèmes de la voiture à hydrogène est celui du stockage de son carburant.
L’hydrogène doit être stocké dans le réservoir à haute pression. Comme il est très inflammable, le risque d’accident en cas de fuite éventuelle est très élevé. Avec ce nouveau combustible, ce facteur est annulé, puisque l’hydrogène n’a pas besoin d’être stocké dans ces conditions puisqu’il n’est obtenu qu’après la réaction.
De plus, une fois consommé, ce combustible est recueilli et retourne à l’usine de fabrication, où il est rechargé avec plus d’hydrogène et d’eau et peut être réutilisé. Il s’agit donc d’un combustible recyclable.
Comment recharger ?
Comme une voiture à hydrogène ou à essence : dans une station-service. Cependant, s’il réussit son ascension, nous espérons que son infrastructure se développera plus rapidement que celle des stations de ravitaillement en hydrogène (il n’y en a actuellement que 8 dans toute l’Espagne).
L’entreprise assure que 25 dollars (environ 22 euros) suffiraient pour remplir la totalité d’un réservoir, et selon elle cela permettrait une autonomie de 1.000 km.
Maintenant, faites les calculs sur la quantité d’essence que vous dépensez tous les 1 000 km….
Aujourd’hui, après un partenariat avec la société néerlandaise Eleqtec, ce carburant sera disponible aux Pays-Bas pour une première phase de test.
Le PDG d’Electriq – Global, Guy N. Michrowski, a déclaré : « Electriq – Global est heureux d’introduire sur le marché néerlandais notre carburant sûr, recyclable et zéro émission.  Nous espérons que les premiers produits basés sur notre technologie, fabriqués par des partenaires néerlandais, seront livrés en 2020 ».
Partager