Visite de l’ambassadeur d’Israël à Verdun.

By |2019-02-15T15:16:09+03:00février 15th, 2019|Categories: CULTURE, FRANCE-ISRAEL|
Partager

Un article de l’Est Républicain. Aliza Bin-Noun, ambassadeur d’Israël en France était, lundi, au Centre mondial de la Paix et c’était l’occasion de « montrer les cadeaux qui ont été offerts par Israël au cours des années. C’est très important pour les bonnes relations franco-israéliennes ». Aliza Bin-Noun, ambassadeur d’Israël en France est arrivée lundi matin au Centre mondial de la Paix de Verdun. Le lieu propose l’exposition « Nous Présidents. 60 ans de  Vème  République » qui présente, entre autres, des cadeaux officiels reçus par des présidents français. Et certains d’entre eux viennent d’Israël. C’est Philippe Hansch, le directeur du Centre, qui a guidé l’ambassadeur au fil des salles.

La France et Israël « vont fêter, cette année, 70 ans de bonnes relations bilatérales », poursuit l’ambassadeur. Des relations qui « se portent très bien. Il s’agit de deux pays amis qui ont beaucoup en commun », souligne Aliza Bin-Noun. « Nous partageons des valeurs communes » et « une bonne coopération dans d’autres domaines ».

Après la visite et avant un passage à la mairie de Verdun où elle a parcouru le musée de guerre en compagnie du maire Samuel Hazard, Aliza Bin-Noun a participé à une conférence-débat autour de la Shoah à l’occasion de la journée internationale des victimes de l’holocauste du 27 janvier.

C’est la montée de l’antisémitisme ces derniers temps qui a principalement occupé les débats. « C’est très triste que 70 ans après la Shoah, on doit lutter contre l’antisémitisme en France et dans le monde entier, y compris en Europe », a commenté l’ambassadeur d’Israël en France. « C’est très important de continuer l’éducation, l’enseignement par rapport à ce qu’il s’est passé ». Très important également « de lutter contre l’antisémitisme qui est aujourd’hui un mélange d’antisémitisme avec de l’antisionisme ».

Partager