Partager

Le dirigeant autoproclamé du Venezuela, Juan Guaido, a déclaré qu’il travaillait avec Israël pour rétablir les relations diplomatiques entre les deux pays qui avaient été rompues par solidarité avec les Palestiniens suite à la guerre avec Gaza en 2008.

« Je suis très heureux d’annoncer que le processus de stabilisation des relations avec Israël est à son apogée », a déclaré Guaido au quotidien Israel Hayom. « Ceci est très important pour nous », a-t-il ajouté, soulignant que l’annonce de la reprise des relations serait annoncée « au moment opportun ».

Après les Etats-Unis, le gouvernement israélien a reconnu fin janvier le chef de l’opposition Juan Guaido comme président du Venezuela.

« Israël se joint aux États-Unis, au Canada, à la plupart des pays d’Amérique latine et d’Europe pour reconnaître la nouvelle gouvernance au Venezuela », a écrit Benyamin Netanyahou sur son compte Twitter.

Une cinquantaine de pays, dont 23 de l’Union européenne, ont reconnu ou soutiennent le président du Parlement vénézuélien Juan Guaido, qui s’est autoproclamé « président » par intérim, l’appelant à organiser des élections au plus vite. Mais le chef de l’Etat Nicolas Maduro peut aussi compter sur des soutiens internationaux.

Juan Guaido s’est dit vendredi prêt à tout, y compris à autoriser une intervention militaire des Etats-Unis, pour chasser Nicolas Maduro du pouvoir.

Il s’est toutefois prononcé en faveur de solutions qui entraîneraient « le coût social le moins élevé » pour parvenir à « des élections libres » qui sortiraient le Venezuela de la pire crise de son histoire récente.

L’aggravation de la crise intervient en pleine débâcle économique dans ce pays pétrolier, jadis prospère et désormais frappé par d’importantes pénuries de nourriture et de médicaments, et soumis à une hyperinflation qui devrait atteindre 10.000.000% en 2019.

 

Source: israelValley & i24News

Partager