Partager

Israël et l’Iran – pays du Moyen-Orient entretenant des relations extrêmement hostiles – devraient tous deux conclure un accord de libre-échange avec l’Union économique eurasienne (UEEA) dirigée par la Russie.

Le nouvel accord de libre-échange est le produit de près d’un an de négociations entre Jérusalem et Moscou, ont indiqué des responsables israéliens et russes, cité par le Times of Israel.

« Les négociations avec l’UEEA ont été lancées à Moscou en avril 2018, à la suite des résultats positifs d’une étude de faisabilité conjointe exhaustive menée par les parties », a déclaré un porte-parole du ministère israélien de l’économie.

« L’accord couvrira divers aspects du commerce des marchandises, tels que les règles d’origine, la coopération douanière, les obstacles techniques au commerce, les mesures sanitaires et phytosanitaires, le commerce électronique, le règlement des différends, etc. », a ajouté le responsable.

L’accord de libre-échange entre Israël et l’UEEA a été annoncé vendredi après que l’ambassadeur d’Iran en Russie, a fait savoir qu’il s’attendait à ce que les législateurs iraniens ratifient leur propre accord de libre-échange avec l’UEEA dirigée par la Russie « dans un avenir proche », selon l’agence de presse iranienne Mehr.

« L’accord est très important pour l’Iran… car il ouvre les portes d’un grand marché pour notre pays et ouvre le marché iranien à la Russie et aux pays du Nord », a affirmé l’ambassadeur Mehdi Sanaei.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou rencontrera le président russe Vladimir Poutine le 21 février à Moscou afin de discuter de l’activité militaire de l’Iran en Syrie.

Ce sera leur première rencontre depuis novembre et depuis qu’Israël a indiqué, le 21 janvier, avoir frappé plusieurs positions du régime syrien – soutenu par Moscou – et de son allié iranien en Syrie.

« Il est très important que nous continuions à empêcher l’Iran de s’établir en Syrie », a indiqué le Premier ministre israélien. « C’est l’un des sujets, le principal sujet, que j’aborderai avec le président Poutine », a-t-il ajouté.

Le 29 janvier, Benyamin Netanyahou avait rencontré à Jérusalem l’émissaire du Kremlin pour la Syrie, Alexandre Lavrentiev, et le vice-ministre des Affaires étrangères, Sergueï Verchinine, afin de « renforcer la coordination militaire » entre les deux pays en Syrie et « éviter les frictions ».

https://www.i24news.tv/fr/actu/international/195153-190212-israel-et-l-iran-devraient-conclure-un-accord-de-libre-echange-avec-l-union-economique-eurasienne

 

Partager