Partager

Trois lions blancs sont arrivés au jardin zoologique de Beer Sheva cette semaine en provenance de Hongrie. Les deux lions mâles et une femelle, des triplés nés en 2017, sont les premiers lions du Transvaal (également appelés lions d’Afrique du Sud-Est) à rejoindre un zoo israélien.

Le lion blanc est une forme mutante du lion de la sous-espèce Panthera leo krugeri ; il ne s’agit pas d’une sous-espèce séparée. On le croise occasionnellement dans les réserves naturelles d’Afrique du Sud, et il fait l’objet d’élevages sélectifs dans des zoos du monde entier.

L’allèle responsable de la mutation est récessif, si bien que les lions blancs restent rares dans la nature et seul un couple de lions blancs peut avoir des lionceaux blancs à coup sûr ; il arrive que des lionceaux blancs naissent de lions normaux au Timbavati et dans le parc national de Kruger. La plus grande population de lions blancs se trouve dans les zoos, où ils sont élevés dans le but de perpétuer leur couleur, ce qui présente des risques de consanguinité.

Les lions blancs ne sont pas atteints d’albinisme. Leur mutation est appelée leucistisme donne à leur fourrure une couleur qui varie du blond au blanc presque pur. Cette couleur donne aux lions un désavantage dans la nature, car elle les rend plus visibles aux yeux de leurs proies. Dans les années 1970, Chris McBride parle du lion blanc dans son livre Les lions blancs du Timbavati (The White Lions of Timbavati).

Le jardin zoologique de Beersheba ou zoo du désert d’Israël est un zoo du désert situé à Kiryat Meir Batz, près de l’entrée ouest de Beersheba, en Israël. La zone du zoo est de 50 dunams.

Partager