Partager

Le journal Le Monde a consacré il ya peu un dossier à la Corée du Nord et apporte un focus sur la ville de Pyongsong (280 000 habitants), à quarante minutes de Pyongyang par la route, qui est en pleine expansion. Pôle scientifique en raison d’une concentration d’instituts de recherches et plate-forme logistique de distribution, cette ville-satellite de la capitale nord-coréenne est un pivot de la nouvelle économie qui cherche à combiner centralisme et mécanismes de marché.

Pyongsong  fut choisie par Kim Il-sung (1912-1994) pour abriter l’Académie nationale des sciences puis le centre de recherche sur l’énergie atomique qui ont dans leur mouvance pléthore d’instituts de recherches. Ils valent à Pyongsong d’être surnommée la « Silicon Valley » nord-coréenne. Et ils devraient, un jour, fonctionner en synergie avec ceux de la zone d’économie spéciale d’Unjong, dédiée à l’innovation technologique, qui se met peu à peu en place à quelques kilomètres de distance.

Une partie de la population de Pyongsong est formée d’une embryonnaire classe moyenne qui bénéficie d’un niveau de vie décent et de la nouvelle élite aisée, sinon riche, que l’on croise dans les lieux huppés et les magasins de produits de luxe de la capitale. En témoigne la présence en ville, depuis 2013, de la chaîne de pharmacie PyongSu Pharma lancée en 2002 par le groupe pharmaceutique suisse Paracelsus, ce qui n’empêche pas le fait que mla majorité des Nord-Coréens manque encore de médicaments.

La ville laisse apparaître des quartiers neufs aux petits immeubles d’une dizaine d’étages couleur pastel avec des plates-bandes et des pistes cyclables et qui sont habités par des scientifiques et des ingénieurs.

Pyongsong n’est pas qu’un « hub » technologique : c’est, depuis le milieu des années 1990, le marché de gros de Pyongyang. Là arrivent toutes sortes de marchandises : des cosmétiques et articles de luxe aux appareils ménagers, des pièces détachées aux équipements lourds, des produits sud-coréens aux denrées alimentaires destinées aux étals de la capitale.

Source : Le Monde & Israël Valley.

Partager