Partager
Pour renforcer sa gestion du stockage hybride et multi-cloud, Red Hat rachète NooBaa, une start-up israélienne de 9 personnes qui a conçu une couche d’abstraction au-dessus du stockage existant pour gérer la portabilité des données entre clouds.

Moins d’un mois après l’annonce de son rachat par IBM pour 34 Md$, Red Hat continue lui-même à enrichir son catalogue de logiciels avec une acquisition dans le cloud hybride, l’un de ses points forts. Il s’agit de NooBaa, une société israélienne située a Tel Aviv créée en 2013.

Co-fondée par Yuval Cimnik, CEO, et Guy Margalit, CTO, elle conçoit des logiciels pour gérer les services de stockage de données dans les environnements hybrides et multiclouds. NooBaa se décrit comme une offre de stockage as a service « on premise » pour les contenus non structurés, l’archivage et la sauvegarde.

« Nous avons créé NooBaa à partir de notre propre expérience de la gestion des environnements de stockage complexes », explique la start-up israélienne sur son site.

« NooBaa peut ramener plusieurs silos de stockage dans un seul fabric évolutif par sa capacité à virtualiser n’importe quel stockage local, qu’il soit partagé ou dédié, physique ou virtuel et incluant à la fois du stockage cloud public et privé, en utilisant les mêmes outils de gestion et la même API S3 ». L’éditeur ajoute qu’il fournit un contrôle complet sur le placement des données en se basant sur des critères de sécurité, stratégiques ou de coûts, au sein de la granularité d’une application.

La plateforme développée par NooBaa a été conçue comme une couche d’abstraction au-dessus de l’infrastructure de stockage existante, poursuit de son côté Red Hat dans un communiqué.

« Cette abstraction permet non seulement la portabilité des données d’un cloud à l’autre, mais laisse aussi les utilisateurs gérer les informations stockées dans différents emplacements sous la forme d’un unique jeu de données cohérent avec lequel une application peut interagir ».

Chez Red Hat, l’offre de la start-up viendra renforcer la plateforme OpenShift Container et les solutions OpenShift Container Storage et Ceph Storage. L’ensemble fournira aux entreprises les technologies pour gérer l’applicatif, les ressources de compute, le stockage et les données à travers des infrastructures privées et publiques.

« La portabilité des données est un impératif clé pour permettre aux entreprises de bâtir et déployer des applications cloud native à travers des clouds privés et multiples », souligne Ranga Rangachari, directeur général de l’entité Stockage et Infrastructures hyperconvergées chez Red Hat.

Source Le monde informatique

Partager