Partager

Netta revient avec une chanson aussi loufoque et entraînante que « Toy » et qui s’appelle « Bassa Sababa », deux mots du langage « jeuns » israélien d’origine arabe, qui, ensemble, veulent dire « Ça craint, c’est cool »…

Le clip totalement déjanté a atteint déjà les cinq millions cinq cent mille vues en une semaine sur YouTube et se  classe numéro 1 en Israël. Il n’y a pas de doute, pour devenir LA star israélienne Netta se donne les moyens et voit maintenant la vie en rose. Tout est rose dans le clip, les bulles, les voitures, il n’y a plus de poulets mais des rhinocéros roses…

Netta a co-écrit  la chanson avec Stav Beger, l’auteur-compositeur de Toy et son producteur Ariel Avshalom.

Tourné dans la ville de Kiev pendant 3 jours, avec plus de 250 figurants,  danseurs et danseuses dans 13 lieux différents à un coût total de près d’un million de shekels (environ 240 000 euros), c’est l’un des clips vidéo les plus chers jamais produit par un artiste israélien.

Concernant le boycott de l’Eurovision en Israël, Netta a confié dernièrement à la BBC que « le concours avait pour objectif de célébrer la diversité et de construire des ponts entre les individus et que, le boycotter, c’est empêcher à la lumière de se répandre et quand on boycotte la lumière, c’est l’obscurantisme qu’on laisse se propager« .

Tel-Avivre –

http://www.tel-avivre.com/2019/02/11/apres-de-longs-mois-de-silence-netta-revient-numero-1-avec-bassa-sababa/

 

Partager