En Israël, le Professeur Uri Sivan, nouveau Président du Technion. Il succède à Peretz Lavie.

By |2019-02-07T11:38:33+00:00février 7th, 2019|Categories: SCIENCES|
Partager

Selon Galei Tsahal (Radio), le Prof. Uri Sivan de la Faculté de Physique a été désigné 17ème Président du Technion. Uri Sivan succède à Peretz Lavie.

Peretz Lavie avait pris ses fonctions le 1er octobre 2009. Peretz Lavie, expert en psychophysiologie du sommeil et des troubles du sommeil. Il a dirigé le laboratoire Technion Sleep et a été  titulaire de la chaire André Ballard Psychiatrie.

Muriel Touaty est la Directrice Générale du Technion France depuis 2009.

Le Technion attribue des diplômes en sciences, en ingénierie et dans des domaines connexes tels que l’architecture, la médecine, la gestion industrielle et l’éducation. Il dispose de 18 départements universitaires, 12 hôpitaux d’enseignement et 60 centres de recherche. Depuis son ouverture en 1924, il a octroyé plus de 100 000 diplômes. Le Technion est classé comme la meilleure université d’Israël et de tout le Moyen-Orient par le classement de Shanghai.

Le Technion est réputé pour son entrepreneuriat, les étudiants et membres du corps professoral fondent en moyenne 80 entreprises dans les nouvelles technologies chaque année. Le MIT a classé le Technion comme la sixième université dans le monde pour son écosystème d’innovation après le MIT lui-même, l’université Stanford, l’université de Cambridge, l’Imperial College London, et l’université d’Oxford. (DR)

LE PLUS. Le ministère de la Défense et l’Israel Science Foundation ont mis en place un nouveau fonds de 100 millions de NIS (27 millions de dollars) sur cinq ans pour stimuler l’étude des technologies quantiques et développer l’infrastructure de recherche nécessaire pour renforcer la position mondiale d’Israël dans ce domaine en pleine croissance. Le professeur Uri Sivan de la Faculté de physique du Technion – Institut de technologie d’Israël, dirige le comité de pilotage du fonds.

LE PLUS. Le fonds « continuera de placer Israël au sommet de la technologie et de la recherche mondiales », a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu, également Ministre de la Défense, dans un communiqué. « De la cyber-puissance à la superpuissance quantique, nous continuerons à mener des avancées significatives pour l’État d’Israël. »

La physique quantique, découverte au début du 20ème siècle, décrit les propriétés des particules microscopiques. Au sein de la communauté scientifique, l’étude de la physique quantique est considérée comme aussi révolutionnaire que celle de la nanotechnologie. Les États-Unis, la Chine et les pays européens s’empressent de développer des technologies basées sur des principes quantiques, investissant des milliards de dollars dans les efforts de recherche et se cherchant une place de leader dans le secteur.

Les ministères israéliens de la défense, des sciences et des finances et l’autorité israélienne de l’innovation, chargée de définir les politiques du pays pour son secteur technologique, élaborent actuellement un plan national pour le champ quantique. La création du fonds est une première étape dans la tentative de créer un écosystème sur le terrain, a déclaré le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.

Quelque 75 millions de NIS serviront à soutenir «des groupes de recherche exceptionnels» dans des universités israéliennes qui entreprendront des activités de recherche et développement dans le secteur. L’argent servira à financer à la fois les dépenses de recherche et à acheter ou à moderniser le matériel nécessaire à la recherche, indique le communiqué. Le fonds investira dans divers domaines, notamment les communications quantiques, la simulation quantique, les capteurs quantiques tels que les horloges atomiques, les compteurs de champ magnétique et les matériaux quantiques.

Les fonds restants seront affectés à d’autres fins, en fonction des besoins, indique le communiqué.

«Quantum a connu une croissance mondiale ces dernières années et devrait changer notre façon d’examiner la réalité, aussi bien dans les situations de routine que dans les situations d’urgence, dans divers aspects tels que la navigation, la sécurité des communications et les calculs», a déclaré Brig. Gén Daniel Gold du ministère de la Défense.

«La course mondiale est déjà en marche», a déclaré le professeur Yaffa Zilbershats, présidente du comité de planification et de budgétisation du Conseil israélien pour l’enseignement supérieur. «Plusieurs pays investissent des sommes énormes dans le développement de ce domaine et si nous ne courons pas à l’avant, l’État d’Israël sera laissé pour compte. ”

Le ministère de la Défense est actif dans le domaine des technologies quantiques depuis de nombreuses années et s’efforce d’exploiter les avantages uniques de ces technologies au même titre que ses besoins opérationnels, indique le communiqué.

Le programme aidera à « faire un bond en avant » des capacités israéliennes, a indiqué le ministère, en le menant vers des applications jusqu’alors considérées comme imaginaires.

La théorie quantique a déjà réussi à expliquer la structure de la matière – l’atome, la molécule, les liaisons chimiques entre les particules, la matière solide et les cristaux. Il a également servi de base à des développements tels que les transistors, les lasers, les ondes lumineuses, la communication rapide et les horloges atomiques, qui sont à la base des systèmes de navigation par satellite et des méthodes d’imagerie médicale telles que l’IRM.

Le professeur Uri Sivan de la Faculté de physique du Technion – Institut de technologie d’Israël, dirigera le comité de pilotage du fonds avec des experts universitaires dans le domaine.

En Israël, le Comité de planification et de budgétisation du Conseil de l’enseignement supérieur a annoncé l’an dernier qu’il investirait des dizaines de millions de dollars dans la recherche sur la technologie quantique dans son plan quinquennal.

En mai, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé un projet visant à renforcer les capacités de collecte de renseignements israéliennes grâce à l’utilisation de la technologie quantique.

Source : Times of Israel

Partager