Partager

Le taux de chômage moyen d’Israël en 2018 était de 4%, le plus bas depuis des années.
L’année 2018 s’est terminée par une légère hausse du chômage en décembre, mais l’année restait l’une des meilleures jamais enregistrées sur le marché du travail israélien, selon les chiffres publiés aujourd’hui par le Bureau central des statistiques. On se souviendra surtout de l’année pour les 20 000 employés embauchés dans le secteur de la haute technologie, où les hommes sont encore surreprésentés.

Le Bureau central de la statistique a annoncé aujourd’hui que, selon son enquête sur le personnel, le taux de chômage des personnes de plus de 15 ans était passé de 4,1% en novembre à 4,2% en décembre. Le taux de chômage dans la tranche d’âge des 25 à 64% était de 3,7%, contre 3,5% au troisième trimestre de 2018.

Malgré cette légère augmentation, le taux de chômage des 15 ans et plus est passé de 4,2% en 2017 à 4% en 2018, chiffre le plus bas de ces dernières années. La proportion de la population active âgée de 25 à 64 ans faisant partie de la population active est passée de 80% en 2017 à 80,3% en 2018. La proportion des travailleurs israéliens employés dans les technologies de pointe, source de croissance économique, est passée de 9% en 2017 à 9,4% en 2018, et le nombre d’employés dans le secteur de la haute technologie est passé de 301 000 à 321 000. La définition de haute technologie du Bureau central de statistique couvre les sociétés fabriquant des produits pharmaceutiques, des ordinateurs, du matériel électronique et optique, des aéronefs, des satellites, des véhicules spatiaux et du matériel connexe, ainsi que les sociétés fournissant des services de communication, de programmation informatique, de conseil en informatique et des services connexes, des données. traitement, stockage et services connexes, sites Web et centres de R & D. Les deux tiers des personnes employées dans la haute technologie sont des hommes et un tiers des femmes. Le nombre d’emplois au quatrième trimestre a été supérieur de 15 000 à celui du troisième trimestre. La plus forte augmentation a été enregistrée dans le secteur de l’information et de la communication, où 21 000 emplois ont été ajoutés, tandis que le nombre d’emplois dans le secteur de l’éducation a diminué de 21 000.

 

Source : israelValley & Globes

Partager