Essai aux éditions PUF : « La France sans les Juifs ?» de Danny Tron (CNRS).

By |2019-02-09T11:41:54+00:00février 9th, 2019|Categories: CULTURE|
Partager

Un article de Guillaume Lenorman pour Israël Valley. Si Manuel Valls a dit, un an après l’attentat de novembre 2015 contre l’Hyper Cacher : « Sans les Juifs, la France ne serait plus la France », la situation est grave et le mouvement d’émigration a pris de l’ampleur depuis 2006, après l’assassinat d’Ilan Halimi.

Les juifs de France se trouvent aujourd’hui dans une situation inédite : à la fois hyper-reconnus en raison de la faute d’avoir laissé se produire la Shoah, et contraints au départ en raison de la stigmatisation qu’ils endurent désormais de la part des populations d’origine musulmane qui voient en eux les « bourreaux » de leurs frères arabes en Israël, sans que l’État français, en situation de contrition postcoloniale, soit en mesure de réagir.

Cette situation mène Danny Trom, chercheur au CNRS, à réécrire aux éditions PUF l’histoire de la France depuis le moyen-âge à nos jours en analysant le fait que l’Europe s’est édifiée dans le sens d’un abandon progressif du politique au profit d’une société de marché.

Les Juifs ont été un opérateur dans le processus d’autodéfinition de la France républicaine depuis la Révolution française et même l’affaire Dreyfus n’entame pas la confiance dans la France assimilatrice. En revanche, l’Islam est doublement extérieur à la France : il n’est pas impliqué dans la structure de l’Alliance et sa présence dans l’Hexagone est toute récente. Ceci n’empêche pas ces derniers de vouloir voir partir les Juifs de l’hexagone.

Selon Dany Trom, il y a un autre encouragement à partir qui ne viendrait pas de l’islam mais de la nouvelle éthique pénitentielle qui règne en Europe. Selon celle-ci, l’État d’Israël, qui humilie les Palestiniens, ne peut apparaître que comme archaïque. « L’Européen est devenu cosmopolite et pacifiste, l’Israélien est devenu un nationaliste décomplexé ». Mais peu à peu, les proeuropéens reviennent à une philosophie de l’Histoire bien plus classique et de ce point de vue, les Français juifs ne sont pas seulement bienvenus, ils sont absolument nécessaires.

 Source : Le Figaro & Israël Valley

Photo : AFP. Jacques Guez (Copyrights)

Partager