Partager

En mai prochain, Bilal Hassani, vainqueur de l’émission Destination Eurovision, doit se rendre à Tel-Aviv, en Israël pour représenter la France lors du concours de l’Eurovision. Mais ce vendredi 1er février, le jeune homme se retrouve au cœur d’une toute nouvelle polémique après l’exhumation, par la chaîne de télévision d’information en continu internationale israélienne i24News, de plusieurs très vieux tweets, dont elle publie une capture d’écran sur son site internet francophone.

Dans l’un de ces tweets, publié en août 2014, Bilal Hassani explique que « le crime contre l’humanité vient d’Israël ». Dans un autre message que Bilal Hassani a également effacé de son compte Twitter depuis, il défend le polémiste Dieudonné, accusé et condamné à de multiples reprises pour propos antisémites : « Sérieux parlez pas comme ça de Dieudonné alors que vous allez chercher vos infos dans les poubelles, apprenez la vérité ».

Contacté par Télé Star, ce vendredi 1er février, France 2 refuse tout commentaire pour le moment sur cette polémique. D’origine franco-marocaine, Bilal Hassani, né en septembre 1999, était âgé de 14 ans lorsqu’il a tenu ces propos à l’encontre de l’État d’Israël.

https://www.telestar.fr/actu-tv/eurovision/bilal-hassani-de-vieux-tweets-sur-israel-resurgissent-france-2-refuse-tout-comme-405572

SELON VALEURS ACTUELLES. « Polémique. La jeune star queer a été épinglée pour d’anciens tweets, publiés en 2014, dans lesquels il dénonce l’État hébreu et prend parti pour l’humoriste controversé. Tout juste nommé pour aller représenter la France lors du Concours Eurovision 2019 en mai prochain, Bilal Hassani suscite déjà la polémique. En cause, selon la chaîne de télévision i24news, certains tweets publiés sur le réseau social en 2014, alors qu’il était âgé de 15 ans, à l’encontre d’Israël et des critiques à l’égard de l’humoriste Dieudonné, condamné à de multiples reprises pour antisémitisme.

Les propos qui lui sont reprochés avaient été tenus sur Twitter pendant l’été 2014, période de tensions entre les autorités israéliennes et celles de la bande de Gaza. Bilal Hassani avait alors déclaré que l’État hébreu s’était rendu coupable, selon lui, de « crimes contre l’humanité ». Quelques mois plus tôt, en janvier 2014, il avait fustigé la manière dont les journalistes de l’émission « Le Grand Journal », diffusée sur Canal+, avaient décrit l’humoriste Dieudonné. « Parlez pas comme ça de Dieudonné alors que vous allez chercher vos infos dans les poubelles, apprenez la vérité », avait-il lâché. Des tweets tendancieux depuis supprimés par le jeune artiste, qui a eu vent de leur apparition dans les médias, sans donner davantage d’explications ».

SELON LE SITE SPUTNIK :

Bilal Hassani a vite réagi en publiant une vidéo sur Twitter: «Je ne devrais même pas avoir à répondre à tous ces mensonges, mais je constate bien que je ne peux pas garder le silence. Ces propos, ce n’est pas les miens. C’est ni mes écrits, ni mes pensées. Quand j’avais 14 ans, mon compte Twitter, je n’étais pas le seul à y avoir accès. Il y avait plusieurs personnes qui avaient mon mot de passe et il s’est passé des choses qui étaient hors de mon contrôle et de ma connaissance. Je n’ai pas fait attention à nettoyer, à vérifier et à revérifier et c’était une erreur de ma part».

Partager